Le PDS traite Moustapha Diakhaté d’ignare…Il oublie les plaintes contre Idy à Paris : un homme à la mémoire courte

UN IGNARE se doit de taire quand il ne maîtrise que dalle des pratiques judiciaires.

Monsieur Diakhaté, Quand La Justice Politique du Sénégal avait attrait M. Karim Wade devant les juridictions françaises, particulièrement au niveau du parquet financier de Paris, avez-vous dénoncez cela ? Quand cette même justice politique avait envoyé des commissions rogatoires dans les juridictions étrangères (Luxembourg, USA, Monaco, Singapour …), aviez-vous qualifié cela d’indigne ? Malgré que votre Justice politique ait été déboutée dans toutes ses plaintes lancées à l’étranger, ce même pouvoir s’est permis, récemment, à travers l’actuel directeur de cabinet du ministre de le jeunesse, d’aller porter plainte contre un citoyen sénégalais à Paris, alors M. Diakhaté, aviez-vous qualifié cela d’ignoble ?
Et Maintenant que la Vérité éclate au grand Jour et à la face du monde, vous vous permettez de dénoncer des pratiques légales dont votre régime est le promoteur patenté. Décidément, le Ridicule ne tue plus dans ce Sénégal.
La Justice et La vérité sont des denrées universelles, Tout citoyen détenu et séquestré arbitrairement est en droit de les réclamer, de les arracher à tout moment et en tout lieu, d’autant plus que le candidat du PDS, le Frère Karim Meissa Wade est officiellement considéré par la justice internationale comme étant séquestré arbitrairement par l’État du Sénégal.
M. Diakhaté, gardez bien une chose pour votre gouverne, la justice et la vérité ne connaissent point les frontières.
LE COMBAT CONTINUE …

Abdoulaye Ba NGUER
Membre FNCL / PDS
Membre du CD / PDS
Secrétaire National Adjoint à l’économie du PDS

2 Comments

  1. Nois sommes d’avis avec ceci:
    La Justice et La vérité sont des denrées universelles, Tout citoyen détenu et séquestré arbitrairement est en droit de les réclamer, de les arracher à tout moment et en tout lieu, d’autant plus que le candidat du PDS, le Frère Karim Meissa Wade est officiellement considéré par la justice internationale comme étant séquestré arbitrairement par l’État du Sénégal.
    M. Diakhaté, gardez bien une chose pour votre gouverne, la justice et la vérité ne connaissent point les frontières.

  2. Ajoutons que si Hussen Habré est actuellement emprisonné au Sénégal c’est après une plainte portée contre lui en Belgique. Et lorsque la Belgique a sommé le Sénégal de le juger, Wade a trainé des pieds mais Maky s’est exécuté avec beaucoup de zèle en l’emprisonnant longtemps avant son procès. Alors qu’on pouvait le laisser libre pour bien préparer son procès sereinement en rassemblant tous ses dossiers comme cela se fait dans les grandes démocraties

Les commentaires sont fermés.