Le Pds pour la mise en place d’un large Front du «NON» afin de sanctionner Macky Sall

Même si Macky Sall a décidé de respecter l’avis du Conseil constitutionnel et de poursuivre son mandat de 7 ans à terme (donc jusqu’à 2019), le Parti démocratique sénégalais (Pds) tient à affirmer que «2017 est la date limite du mandat actuel du Président de la République qui devrait quitter le pouvoir si le peuple souverain rejette son référendum par un Non».
C’est pourquoi, après sa réunion d’hier, le Comité Directeur «engage le Pds pour la mise en place d’un large Front du «Non» afin de sanctionner un Président de la république qui a trahi ses mandants en revenant sur ses engagements et en reniant sa parole». Le Pds veut que le 20 mars 2016, toute la population oppose un Non ferme et historique au référendum de Macky Sall «qui se révèle n’être qu’une simple escroquerie politicienne».
Oumar Sarr et Cie demandent aux électeurs, non seulement de voter Non, mais aussi de «protéger leur vote contre toutes les tentatives de détournement de leurs suffrages par le bourrage des urnes, la fraude, l’achat des consciences et l’intimidation».