Le PRC d’accord avec Macky sur tous les points même la réduction du mandat…Mais il appelle à voter NON au Référendum

I-Sur le mandat du Président de la République et l’avis du Conseil Constitutionnel
Sur ce point, notre parti, le Parti Républicain et Citoyen prend acte de la décision du Conseil Constitutionnelle et se conforme à la résolution qui a été prise dans ce sens. Et de ce point de vue, nous n’avons pas de commentaires à faire sur le sujet. Nous sommes un Parti Républicain et Citoyen et sous ce postulat, nous ne pouvons pas remettre en question l’avis du conseil constitutionnel.Seulement nous estimons que le Président de la République devait honorer le contrat moral qui liait aux sénégalais.

II- Sur les réformes constitutionnelles
Aprés étude des 15 POINTS qui ont été proposés par le Président de la République, nous pensons que globalement ce sont des points consolidants bien que notre parti a des amendements à proposer sur beaucoup de points.

III- Sur le Référendum
Concernant l’organisation du Référendum, nous pensons qu’il faut une large sensibilisation de la population pour que les citoyens senegalais puissent savoir exactement le contenu des propositions et pour qu’ils saisissent la portée historique de cet evenement majeur pour notre démocratie.
Nous pensons aussi que les acteurs politiques que nous sommes doivent se mobiliser pour porter la bonne information aupres des citoyens. Cette phase est primordiale pour nous et comptons investir les collèges, les lycées, les Universités publiques et privées du pays, les marchés, pour mobiliser la force jeune à voter massivement lors de ce scrutin qui s’avère déterminant dans la vie des populations.Nous appelons aussi les sénégalais à voter massivement NON parce que non seulement aucune force politique n’a été associée à l’élaboration du texte mais aussi parce que dans un contexte socio-économique marqué par la souffrance des sénégalais le NON est le véritable reflet du thermometre social.

IV-Sur l’appel au dialogue du Président de la République
Le Parti Républicain et Citoyen trouve l’appel au dialogue du PR salutaire dans ce sens qu’il faut préserver la stabilité politique du Sénégal et à ce titre, de larges consultations sont nécessaires pour arriver à un consensus national et nous trouvons que cette proposition de dialogue vient à son heure pour decrisper la situation à quelques jours du Référendum. Le Parti Républicain et Citoyen répondra favorablement à tout appel émanant du Président Macky SALL et proposera des solutions constructives, participatives et républicaines.

V-Résolutions
Pour marquer cet évènement historique de notre empreinte, le Parti Républicain et Citoyen , parti de la Jeunesse a dédidé d’entrer officiellement en campagne aujourd’hui mardi 01 mars 2016 à travers une caravane dénommée « CARAVANE DU 20 MARS » qui va sillonner le pays. D’ailleurs, nous avons traduit le texte en wolof, en pularr et en sérère pour le porter auprès des populations et comptons rencontrer les citoyens de toutes les couches socio-économiques : toutes les entités du Parti Républicain et Citoyen seront mobilisées durant la campagne.

PARTI REPUBLICAIN ET CITOYEN /GUEUM SA BOOP

2 Comments

  1. Vraiment Mr Senegal est un beau pays. Ces gens qui ne sont que l’ombre de leur propre personne représentent quoi au Senegal pour nous pomper l’air ? Il faut supprimer tous ces partis inutiles.

  2. ’Association des juristes africains (AJA) recommande à l’Etat du Sénégal d’ouvrir de larges concertations avec tous les acteurs de la société pour permettre aux différentes composantes de la société de s’approprier le projet de révision constitutionnelle.

    Considérant que ’’la Constitution est l’affaire du peuple qui est la source de toute légitimité’’, l’AJA estime dans un communiqué reçu à l’APS que ’’cette option permettrait en outre d’apaiser le climat social’’.

    Selon l’AJA, ’’les réformes institutionnelles ne sont perpétuelles que si elles sont consensuelles et que la liberté et le pouvoir s’exercent dans le cadre de la légalité’’’.

    L’AJA souligne que ’’le Conseil constitutionnel, en réponse à l’avis qui lui avait été demandé par le président de la République, s’est prononcé sur la base du principe selon lequel le Juge constitutionnel peut dans n’importe quelle procédure se saisir d’office’’.

    ’’Il peut ainsi prendre une décision motivée par la menace d’une violation de la Constitution, venant du chef de l’Etat, et que celui-ci, s’il s’écarte de l’esprit de la Constitution peut être ramené à l’Ordre par le juge constitutionnel, y compris même dans la procédure consultative’’, indique l’AJA dans son communiqué.

    Pour ces juristes, ’’le Conseil constitutionnel a pris sa décision sur la base de cette doctrine qui donne au juge constitutionnel une compétence générale sans distinction de la nature contentieuse ou non contentieuse de la requête, ainsi que de l’esprit de l’article 15 de la loi 92-23 modifiée par la loi du 17 février 1999 portant organisation du Conseil constitutionnel du Sénégal’’.

    ’’Le dernier mot revient au peuple souverain’’, ont-ils fait savoir, ajoutant qu’il ‘’appartient à l’exécutif qui a initié la procédure de révision de la Constitution de lui garantir la légitimité populaire la moins contestable possible’’.

Les commentaires sont fermés.