Le parti de Gakou attaque la colonisation de notre monnaie

La colonisation par le CFA (Colonie Française Africaine) et par la langue française (Langue officielle) Par Serigne Thiam du Grand Parti (photo)

Aucun pays n’acquiert son autonomie si ce n’est par l’obtention d’une monnaie indépendante et la pratique de sa langue maternelle, naturelle comme langue officielle. La France a son « euro » comme monnaie et sa langue comme langue officielle, l’Angleterre a son « Pound » comme monnaie et l’anglais comme langue officielle, les USA ont le Dollar comme monnaie et l’anglais comme langue officielle. Le Japon a son « Yen » » comme monnaie et la langue japonaise comme langue officielle même si l’anglais occupe une place importante dans son système.

Regardons les pays africains, qu’ils soient pays francophones, anglophones, spanish entre autres, même si certains à l’image de la Gambie qui a son « dallasi », le Nigéria qui a son « naira » et le Maroc son « dirham », aucun de ses pays ne pratique pas sa langue maternelle ou naturelle comme langue officielle. Ceci montre à juste raison que nous ne sommes pas encore indépendants et jamais nous ne pouvons aspirer à un développement économique, industriel fort, nous permettant de faire une concurrence avec les pays occidentaux. Les monnaies dont disposent les pays africains ne pourront jamais peser sur la bourse et sur les échanges économiques et monétaires.

Si nous voulons une Afrique développée dans tous les secteurs, il nous faut réussir les Etats Unis d’Afrique, réussir à construire une monnaie africaine unique, il nous faut détruire les frontières qui sont juste des freins à la liberté de circulation des personnes et des biens.

Nous devons enseigner dans nos écoles, nos lycées, nos universités nos langues maternelles et mettre en seconde position les langues colonisatrices. Si nous devons penser en panafricain, nous devons agir en panafricain et ne pas permettre aux occidentaux de nous diviser pour mieux exploiter nos ressources naturelles et réussir aussi à semer la haine entre nous.

Nous regrettons Kwamé Nkrumah, nous regrettons Khadafi, nous regrettons Modibo Keita, nous regrettons Jomo Kenyata, nous regrettons Houphouet Boigny, nous regrettons Thomas Sankara. Notre génération d’aujourd’hui a une dette envers ses panafricains et le seul salut qu’on pourrait leur offrir, est un jour de hisser haut et fort le drapeau des Etats Unis d’Afrique, de chanter l’hymne continental africain et de prendre en bandoulière le sceau d’une Afrique unie, forte, solidaire et épanouie.

Prenant conscience de la nécessité de renforcer la stabilité régionale et internationale qui doit guider notre politique extérieure, tout particulièrement dans notre voisinage immédiat, le Grand Parti, en conformité avec les conclusions des assises nationales s’engage à promouvoir des alliances dynamiques avec nos voisins frontaliers, fondées sur les intérêts des populations et l’exigence de paix pour un développement durable. Il s’engage aussi à contribuer à la recherche d’une concertation permanente avec les pays africains pour renforcer la solidarité, la complémentarité et l’unité face aux autres blocs constitués ou émergents. Il s’engage aussi à œuvrer à la démocratisation des organisations internationales, afin qu’elles jouent leur rôle dans la promotion de la justice, la paix et la sécurité au niveau international.

Toujours en conformité avec les conclusions des assises nationales, le Grand Parti s’engage à œuvrer à la promotion de politiques monétaires conformes aux exigences de notre développement économique et social.

Par ailleurs, le Grand Parti, s’engage en favorisant des politiques nationales monétaires et budgétaires vertueuses et convergentes, à œuvrer à l’accélération du processus de création d’une monnaie sous-régionale unique, stable et crédible, dans le cadre de la CEDEAO.

NB : Le lecteur dira que j’ai écrit en français et non pas dans une langue nationale mais ceci atteste juste la véracité de mes propos et montre que nous ne sommes pas indépendants.

Vous imaginez un article d’un Français en Wolof ? Juste dans nos rêves, Réveillons-nous !!!

Serigne Thiam

Enseignant à la Faculté de Droit à l’UCAD

Membre de la Cellule des cadres du Grand Parti thiamserigne62@yahoo.fr