Le parc automobile de l’Etat estimé à 17709 véhicules

Le parc automobile de l’Etat est estimé à 17709 véhicules, a révélé mardi Mansour Elimane Kane (photo), le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.
‘’ (…) le parc automobile de l’Etat est estimé à 17709 véhicules. C’est dire que parmi le matériel que l’Etat consacre à son fonctionnement, les véhicules occupent une place prépondérante tant du point de vue du nombre que par rapport aux montants financiers mobilisés’’, a-t-il dit.
M. Kane s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture d’un séminaire consacré au partage de l’étude relative à
l’acquisition, à l’exploitation et à l’entretien des véhicules de l’Administration.
‘’ Je voudrais faire noter que le poids budgétaire de l’acquisition, de l’exploitation et de l’entretien des véhicules administratifs […] est relativement important dans le budget que l’Etat consacre au fonctionnement de ses services’, a fait observer Mansour Elimane Kane.
Ces véhicules administratifs ‘’comprennent ceux utilisés par l’Etat central et les parcs automobiles des collectivités locales, des établissements publics et autres organismes publics’’, a-t-il précisé.
Face à la raréfaction des ressources internes et externes nécessaires au financement des nombreux programmes et projets de développement des secteurs économique et social, il a suggéré aux administrations concernées de s’interroger sur les conditions d’acquisition des véhicules
destinés à leur fonctionnement.
L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a commandité une étude en 2012 dans le but d’améliorer les procédures d’acquisition, d’exploitation et d’entretien du matériel roulant au profit des autorités contractantes.
L’étude fait suite à la saisine du Premier ministre, en date du 12 juillet 2012, relative à la volonté du Gouvernement de rationaliser la dépense, notamment dans l’acquisition, l’exploitation et l’entretien des véhicules acquis par l’Administration.
L’objectif du séminaire est de recueillir les avis et suggestions des acteurs impliqués dans la gestion des véhicules administratifs en vue de mettre en place de manière consensuelle et transparente, les meilleures recommandations possibles. Source: APS