Le OUI de Macky compromis par la colère des populations : le non respect de la réduction du mandat est passé par là

Le 20 Mars, le Président de la République invite les sénégalais à se prononcer sur ses réformes constitutionnelles. Mais lui et ses partisans demandent au peuple de les valider par un OUI massif. C’est une chose bien possible mais pour cela le Président doit aux populations des arguments plus solides que ce qu’on a entendu jusque là. Un petit sondage dans les rues de Bignona et dans certains villages nous a permis de savoir que la tâche ne sera pas du tout facile pour le camp présidentiel. Les hommes, les femmes et surtout les jeunes sont très en colère contre leur Président. Le non respect de l’engagement de réduire le mandat actuel et la situation socioéconomique actuelle difficile sont passés par là. Les sénégalais tienne beaucoup à la parole donnée et à la satisfaction de leurs préoccupations. Certains estiment que le référendum est inopportun et n’a plus de sens. C’est tout cela qui ne facilitera pas la tâche aux partisans du OUI dans le Fogny. L’opposition et la société civile constituent aussi un autre obstacle pour le OUI. L’APR et ses alliés réussiront-ils à convaincre la population à aller voter d’abord et a dire OUI? La réponse, le soir du 20 Mars.
L.BADIANE pour Xibaaru.com

3 Comments

  1. Quoi qu’à chaque fois, il finit par reculer ou tempérer, faudrait-il qu’il arrive à destination pour qu’on comprenne où il allait ?

    1/ Attaque aux chapelets: ils ne développent rien, dit il.
    2/ Attaque aux marabouts: ils sont des citoyens ordinaires, dit il.
    3/ Attaque aux daaras: il faut les « moderniser » en changeant ce qui y est enseigné et une autorisation pour en ouvrir une.
    4/ Attaque aux talibés: il faut interdire leur mendicité, dit-il.
    5/ Attaque aux prêcheurs venus de l’étranger: sauf les prêcheurs de l’homosexualité qui n’ont pas besoin d’être dénoncés, puisque leur prêche est public.
    6/ Attaque aux dahiras qui ne doivent plus faire zikr nocturnes sans autorisations
    7/ Attaque aux mosquées: elles doivent avoir une autorisation pour être construites. Théoriquement, ce n’est pas une obligation pour tout autre type de culte.
    8/ Attaque aux imams d’un « certain discours »: trop vague, mais suffisant pour mettre en prison, puisqu’il s’agit d’imams.
    9/ Attaque au voile intégral: sous le prétexte que c’est importé, comme l’est l’islam, d’ailleurs, la démocratie, la laïcité, la langue française…et l’ingeniorat en géologie.
    10/ Proposition de la laïcité éternelle: qui n’est pas importée, mais est de nos traditions.

  2. CONSTITUTION de Abdoulaye Wade DU 22 JANVIER 2001

    Article 26 :

    Le Président de la République est élu au suffrage universel direct et au

    scrutin majoritaire à deux tours.

    voici ce que macky a enleve: scrutin majoritaire à deux tours et il a remplace

    par:

    a la majorite absolue des suffrages exprimés.

    Article 27 :

    La durée du mandat du Président de la République est de sept ans.

    Le mandat est renouvelable une seule fois.

    Cette disposition ne peut être révisée que par une loi référendaire.

    la constitution du président Macky Sall

    «Article 26. – Le President de la République est élu au

    suffrage universel direct et a la majorite absolue des suffrages exprimés.

    scrutin majoritaire à deux tours.

    Enleve.

    Macky sall na pas le droit de faire moins que wade

    «Article 27. – La duree du mandat du President dc la

    République est dc cinq ans. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consecutifs.

    Le probleme ici cest le mot consecutifs: Apres 2 Mandats, il

    pourra faire Comme Putin en Russie etre remplace par Alioune sall et revenir au pouvoir comme Putin en Russie.

    Que les Aperistes ne nous tympanisent pas avec Larticle 33 qui ne fait pas partie des 15 points de Macky.

    Larticle 33 est dans la constitution de 2001. en Plus de Larticle 26 avec Scrutin majoritaire a 2 tours que Macky a change a Raw Gadou

  3. L’ARTICLE DE BADIANE EST TRES PERTINENT. MACKY EST SON PIRE ENNEMI.
    L’ENNEMI DE MACKY SALL, C’EST MACKY SALL.

Les commentaires sont fermés.