Le ministre Mary Teuw Niane installe Guédiawaye sur les rampes du savoir

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, continue de dérouler son programme d’implantation de Centres de Recherches et d’Essais, (CRE), entièrement financé par l’Etat et destiné à toutes les régions et départements du Sénégal.

Ainsi, après Dakar, Thiès, Louga, Saint Louis, Matam, Sédhiou, Diourbel, Fatick, Kolda et Médina Yoro Foula, Guédiawaye ouvre son CRE et sera suivi, dans quelques semaines, de  Sinthiou Bamambé, Pikine, Tivaouane, Touba et Bambey. A cela s’ajoute la réalisation programmée des CRE de Gossas, Noto Diobass, Zinguinchor et Ndangalma.

Un instrument de développement qui sous-tend la démocratisation de l’accessibilité libre et gratuite des CRE. Centre à caractère non lucratif dont le premier critère est la proximité de la Recherche Scientifique avec la société. Il permet la diffusion et la vulgarisation du savoir et du savoir faire ; la promotion et le développement de la culture scientifique ; le transfert de technologie. Ainsi, la distance ou l’âge ne constituent plus des obstacles, pour se former.

Pour l’ouverture du CRE de Guédiawaye, le département du Pr Mary Teuw Niane a bénéficié d’un engagement généreux, volontaire et sans faille du Maire de la ville, Monsieur Alioune Sall.

Venu inaugurer le CRE, le Ministre Mary Teuw Niane a déclaré à l’endroit des bénéficiaires, « Populations de Guédiawaye, voici votre CRE, un outil destiné à vous rapprocher de la science, de la technologie et de l’innovation ; un outil de service à la communauté que mon département met à la disposition de toutes les couches socio-professionnelles ».

Selon le Chef du département du Supérieur et de l’Enseignement Supérieur, ces CRE dont l’offre de formation reste intrinsèquement liée aux  potentialités socioéconomiques de la zone d’implantation, peuvent jouer un rôle central dans la mise en place des pôles régionaux de développement. Ils constituent des interfaces entre les populations et la recherche-développement à travers. Le CRE de Guédiawaye est composé de : 50 ordinateurs connectés à internet, 1 machine de découpe et de gravure au laser, du matériel de transformation agro-alimentaire aux normes européennes, 1 Machine de sérigraphie, 2 Machines de transfert par sublimation, un kid de montage solaire. « Ce super CRE a couté 70 millions de FCFA. D’ailleurs, les activités déjà commencées depuis le 1er mars 2016 ont permis de former 1205 usagers, dans les domaines ci-après: énergies renouvelables, Informatique, Technologie laser appliquée à l’artisanat, Transformation agro-alimentaire, Saponification. A cela s’ajoute 1304 usagers en cours de formation », a révélé le Pr Niane.

A en croire le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, cette partie de la banlieue dakaroise va bientôt bénéficier de la mise en place à Guédiawaye d’une unité de télémédecine qui va bientôt démarrer ; de la construction prochaine du Centre de Guédiawaye de l’Université arabo islamique, de la construction d’un Espace numérique ouvert (ENO) dont le marché est attribué, l’entreprise a implanté le chantier. Financé par la BAD et l’Etat du Sénégal pour un montant de sept cent millions francs CFA, L’ENO de Guédiawaye sera le premier maillon de l’Enseignement supérieur public ici à Guédiawaye.