Le ministre Elimane Kane insouciant…Les accidents de la route font trop de victimes

DEFICIT  DE  SECURITE :

Aujourd’hui , face  à  la  menace  des  terroristes  qui  ont  bouleversé  le  monde,  nul  n’ignore   la  volonté  des  autorités  du  Sénégal  de relever le défi sécuritaire. Le défilé  de   l’armée, lors des cinquante sixième anniversaires de l’accession du Sénégal à l’indépendance  confirme cela. Cependant  doit-on consentir  tous nos  efforts dans ce domaine  au point de négliger la sécurité des sénégalais sur les routes ?

Du   jour  au  lendemain, des sénégalais meurent sur  nos routes sans que des mesures dissuasives  ne soient prises. Récemment, un accident mortel  s’est produit  sur la route  de Fatick-Kaolack  causant  la mort  de neuf personnes  et  une  cinquantaine  de blessés. Au drame du bateau  le  Diola , s’ ajoutent , fréquemment, des  accidents de  bus. Pourtant  les  mêmes  causes  ont  produit  les mêmes effets :  surcharge  de  passagers, de  bagages,  pneus  usés, etc. Ce fléau  interpelle les autorités  du pays  qui doivent assurer  la sécurité des  citoyens. Les bus  de transport font  l’objet de contrôle  de la  part des  agents   de police  ou  de  gendarmerie  sans  que  les bus  ne  soient immobilisés pour  éviter  pareils  catastrophe. Suite  à  l’ accident  du  12  avril  passé, personne  n’a entendu  le  Ministre des Transports  se  prononcer  la- dessus, ne  serait-ce que  présenter des condoléances  aux  familles des victimes. Cette  négligence  des autorités  est  inquiétante. Rappelons  que   le Président  Macky  Sall  prônait   la  tolérance zéro  à  l’ endroit des  chauffeurs  indisciplinés  lorsqu’il était  Ministre  de  l’ intérieur . Aussi, il  nous  avait  promis  la rupture   dès  son  accession  à  la  magistrature suprême en  2012.

L’Etat doit faire face  à ce phénomène  en situant  les responsabilités. Par conséquent,  les  chauffeurs  obnubilés  par  la  recherche  d’ argent et  souvent  inconscients  de leur responsabilité  méritent d’être  sanctionnés  en  appliquant  la mesure  sur les permis  à  points . Aussi  les services  techniques   du  Ministère  des  transports  devraient  veiller davantage  sur la  délivrance des  permis  de  conduire.

Récemment,  le  Président  de  la  République  a  tenu  une  rencontre  avec  les  cadres  de  l’administration au  Centre de Conférence  de  Diamniadio  en vue  de  la  rénover . En  fait, nous  osons  croire  que   cette  belle  initiative  du  Chef  de  l’’Etat  impulsera les décideurs  pour  une  meilleure prise en charge  des  questions  liées aux  accidents  de  la circulation. La  problématique  du  terrorisme mérite certes  une  attention  particulière. Mais, les accidents  récurrents  au Sénégal  devraient  être  étudiés en profondeur  afin  d’ y  apporter des  solutions  pérennes .

 Mohamadou  Bamba  DIOP 

 Instituteur  à  Mbacké :   diopbamba68@yahoo.fr