Le ministre du Tourisme lance les travaux d’amenagement du PDT

Les travaux d’aménagement d’espaces publics et d’érection d’infrastructures prévus dans la mise en œuvre du projet de développement touristique de Saint-Louis (nord) seront entamés d’ici trois mois, a indiqué vendredi, Maïmouna Ndoye Seck, ministre du Tourisme et des Transports aériens.
’’Les travaux de mise en œuvre du projet de développement touristique de Saint-Louis et de sa région vont démarrer dans trois mois. Les populations vont s’en rendre compte. Déjà la réhabilitation du toit de la cathédrale (partie intégrante du projet) a été achevé (…)’’, a-t-elle notamment déclaré à des journalistes.

La ministre du Tourisme et des Transports aériens intervenait à l’issue d’un comité régional de développement (CRD) consacré à la redynamisation du projet de développement touristique de Saint-Louis (PDT).

’’L’engagement de l’ensemble des acteurs et parties prenantes pour la réussite du projet est l’un des enseignements de cette rencontre. Le CRD a surtout permis de relever les contraintes et de nous dire des vérités’’, a-t-elle expliqué.

Ce programme de développement touristique de Saint-Louis et de sa région vise le développement d’un tourisme durable axé sur la valorisation des patrimoines historique, culturel et naturel.

Il s’agit d’augmenter l’attractivité du territoire, à travers une diversification et une amélioration de l’offre touristique et artisanale, la mise en valeur originale d’un patrimoine exceptionnel, l’atténuation des nuisances et de l’insalubrité, le traitement des problèmes d’environnement et d’hygiène liés aux activités du secteur de la pêche.

Le programme comprend cinq composantes complétées par un volet d’appui institutionnel. Il porte notamment sur le renforcement des acteurs du tourisme et des moyens dont ils disposent, l’aménagement des espaces publics, en remédiant au mauvais état et aux dysfonctionnements actuels, la sauvegarde des éléments du patrimoine bâti, public et privé.

Il s’y ajoute l’amélioration de la propreté par le renforcement de la gestion et du traitement des déchets, la modification des conditions d’exercice du débarquement de la pêche, afin de rendre compatibles les impératifs touristiques, économiques, sociaux et sanitaires.

Le programme devrait contribuer à créer un environnement favorable pour le renforcement du tourisme culturel, patrimonial et de découverte de la nature.

Il aura également aura un effet positif direct sur les conditions de vie des habitants de Saint-Louis à travers l’érection d’infrastructures, déchets solides, nouveau quai de pêche, selon l’Agence française de développement (AFD), bailleur principal du projet.

Le coût du programme s’élève à 17 milliards de francs Cfa dont la majorité est apportée par l’AFD sous forme d’un prêt souverain à l’Etat du Sénégal. Plus du 70% du financement seront mis en œuvre sous la responsabilité de la commune de Saint-Louis, souligne l’AFD.