Le ministre de l’Intérieur dément « l’imminence » d’attaques terroristes…Des rumeurs et des fausses nouvelles

Les informations de presse faisant état de « l’imminence » d’attaques terroristes sont dénuées de tout fondement, selon le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique qui prévient que les auteurs des informations s’exposent à des poursuites pénales.
’’Des informations faisant état de l’imminence d’attaques terroristes allant jusqu’à décrire les cibles potentielles sont relayées par certains organes de presse. Ces informations alarmistes dénuées de tout fondement sont de nature à créer la psychose au sein de la population et pourraient porter atteinte au bon fonctionnement des institutions », lit-on dans un communiqué reçu à l’APS, jeudi.
Le ministère rappelle à ces organes de presse les dispositions du Code pénal notamment en ses articles 255 et suivants sanctionnant la diffusion de fausses nouvelles.

Des dispositions sécuritaires ont été déjà prises sur l’ensemble du territoire national par les forces de défense et de sécurité, souligne le ministère qui demande à la population « de garder la sérénité, de maintenir la vigilance et d’informer la police et la gendarmerie de tous comportements ou agissements suspects ».