Le ministre de la Pêche inaugure le chenal de Zig d’un montant de 23 milliards

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime Oumar Gueye a procédé samedi à l’ouverture officielle du nouveau chenal du fleuve Casamance réalisé à hauteur de 23 milliards FCFA dans le cadre du projet ORIO qui a dragué et balisé cette voie maritime, a constaté l’APS.

‘’Ce projet consiste à améliorer la sécurité de la navigation sur le fleuve Casamance, dont la profondeur moyenne pour la navigation à l’embouchure était initialement à 3,2 mètres, limitant la capacité des navires à 1 800 tonnes au maximum’’, a expliqué Oumar Gueye.

Il s’exprimait au cours de la cérémonie d’ouverture officielle du chenal du fleuve Casamance au port de Ziguinchor. Cette manifestation a réuni, outre M. Gueye, les autorités administratives, le maire Abdoulaye Baldé, l’ambassadeur des Pays Bas au Sénégal Theo Peters et le responsable consulaire de la France à Ziguinchor.

Des notabilités religieuses et culturelles, des responsables de groupements féminins, des opérateurs économiques, les femmes du bois sacré, les femmes commerçantes ‘’Bana-Bana’’ et plusieurs autres acteurs ont pris part à cette cérémonie d’ouverture qui marque ‘’l’effectivité du dragage du fleuve Casamance’’.

Ce projet vise à faire du port de Ziguinchor un pôle portuaire à vocation sous-régionale, augmenter le trafic maritime du port de commerce de Ziguinchor, développer les changes économiques de la région naturelle de la Casamance et améliorer le mode de gestion et d’exploitation du port par une concession de type partenariat public privé (PPP), selon Oumar Gueye.

‘’Après le dragage et le balisage du fleuve Casamance, des navires d’eau d’un tirant de 6, 5 mètres peuvent accéder en tout temps, de jour comme nuit, à Ziguinchor en toute sécurité avec une capacité de transport d’au moins de 6000 tonnes’’, a-t-il poursuivi.

Le projet ORIO est conjointement financé par l’Etat du Sénégal et le royaume des Pays Bas pour un montant de 23 milliards FCFA. Il est inscrit sur la liste des projets ‘’Hub logistiques intégrés’’ du Plan Sénégal émergent (PSE).

Outre le dragage du fleuve Casamance, le projet comporte d’autres aspects comme les travaux d’extension du port de Ziguinchor, la construction d’un port de pêche dans le quartier de Boudody et la réalisation d’un terminal d’hydrocarbures.