Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr face à la grève générale des travailleurs des mairies…Sur toute l’étendue du territoire

Face au refus du gouvernement de parapher le protocole d’accord négocié et signé par l’intersyndicale depuis le 30 avril 2015, les travailleurs des collectivités locales ont décidé d’aller en grève générale les 25, 26 et 27 janvier 2016 sur toute l’étendue du territoire national. Le ministre de la Décentralisation Abdoulaye Diouf Sarr va faire face à la première grève sous son magistère…
En Assemblée générale hier, la section de Thiès se mobilise ainsi pour la «finalisation de la fonction publique locale et le retour au bercail des travailleurs redéployés».
Les travailleurs des collectivités locales vont en grève générale nationale les 25, 26 et 27 janvier 2016. Le motif s’explique, selon Cheikh Dia, par le fait que depuis le démarrage de l’Acte 3 de la décentralisation, les travailleurs municipaux vivent une situation inédite, résultant de la substitution d’employeurs suite à la dévolution du patrimoine et du redéploiement du personnel par arrêté préfectoral. Une situation qui a engendré, selon le secrétaire administratif du Syndicat des travailleurs des collectivités locales, section de Thiès, des retards et arriérés de salaire, l’absence de couverture médicale et de régularisation au niveau de l’Ipres et de la Caisse de sécurité sociale. Aussi, se pose le problème du non-paiement des allocations familiales et des indemnités de départ à la retraite aux ayants droit, mais également de pertes de primes et heures supplémentaires. vaill