Le Japon finance l’Usine de dessalement de l’eau de mer aux mamelles

Bientôt, Dakar sera sécurisé en matière d’approvisionnement d’eau. L’explosion de tuyaux à Keur Momar Sarr qui avait privé d’eau la capitale pendant deux semaines, a ouvert les yeux aux autorités. Ainsi pour éviter une catastrophe pareille, le Gouvernement à travers la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) avait conçu un projet de dessalement de l’eau de mer sur le site des Mamelles à Dakar. Ce projet sera bientôt une réalité. Parce qu’en marge du Sommet Ticad qui s’est tenu à Nairobi, le Premier ministre japonais a notifié au Président Sall le financement, par son pays, de l’Usine de dessalement des Mamelles. Dans un communiqué conjoint du Sénégal et du Japon, il est indiqué que c’est lors d’une audience que le Président Macky Sall a accordée au chef du gouvernement du Japon, Shinzo Abe, que ce dernier lui a fait l’annonce. Selon Shinzo Abe, son pays a l’intention d’octroyer au Sénégal, un prêt concessionnel d’un montant ne dépassant pas 27 milliards 463 millions de yens japonais (environ 229 millions de dollars US) pour la réalisation du projet du Dessalement de l’eau de mer à Dakar, sur le site des Mamelles. Le projet contribuera à un meilleur accès à l’eau potable aux Sénégalais et permettra d’améliorer leurs conditions de vie par le renforcement de son système d’alimentation en eau. Le Président Macky Sall a remercié le chef du gouvernement japonais pour cet important geste. Pour rappel, ce projet comporte un volet Renouvellement de 460 kilomètres de réseaux de distribution de Dakar. Le démarrage des travaux est prévu au mois de janvier 2018 et la fin en 2021.