Le griot du Prési a des problèmes…Farba Ngom est puissant mais…

Plusieurs militants de l’Apr réunis dans le mouvement républicain pour la renaissance du Bosséa ont décidé à prendre leur destin en main et barrer la route à Farba Ngom.

Réunis à Thilogne, jeudi sur initiative du chargé de mission à la Présidence, Aliou Ngaido et l’Ambassadeur itinérant, Almamy Bocoum, ces responsables politiques du Bosséa ont affiché toute leur détermination et leur volonté à barrer la route à Farba Ngom.

De Dabia à Oréfondé, en passant par les Agnam, les «apéristes» sont venus en masse pour répondre à l’appel d’Aliou Ngaido.

Ce mouvement qui serait parrainé par l’homme d’affaire Harouna Dia a pour objectif de remobiliser la base pour maintenir les frustrés dans les rangs de l’Apr, car plusieurs d’entre eux auraient perdu tout espoir sur la gestion de Macky Sall.

Plusieurs orateurs dont El Hadji Thimbo de Dabia ont fustigé la manière de faire la politique de Farba Ngom dans le département de Matam. Sans le nommer, monsieur Thimbo a dénoncé avec vigueur l’ingérence du député-maire d’Agnam dans les affaires des autres communes.

Selon lui, ce dernier mène une politique alimentaire qui n’honore pas le parti au pouvoir, l’alliance pour la république (Apr).

Pour le jeune Amadou Guelongal Barro, les populations ont voté pour Macky Sall, lors de la présidentielle de 2012 et lors des locales de 2014, pour des maires issus de leur commune et non pour Farba Ngom.

Appelant ce dernier à cesser de s’immiscer dans les affaires des autres communes, Guelongal Barro a rappelé dans la foulée l’affaire dite «Riz de Thilogne».

Quant au vaillant Yira Sarr, même si Macky Sall n’œuvre pas pour le développement du Fouta, ils lui tourneront le dos. Selon lui, Harouna Dia aurait financé la campagne de Macky Sall en 2012 dans le seul but de faire changer le visage du Sénégal en général et sortir le Fouta du gouffre dans lequel il est plongé depuis les indépendances à nos jours, a révélé l’indomptable Yira Sarr.

Dans son propos, le chargé de mission à la présidence révèle, les manœuvres de Farba sont connus de tous, sa «politique c’est de diviser pour mieux régner », martèle Aliou Ngaido.

D’ailleurs, selon lui, l’objectif de leur rassemblement était de dénoncer les «dérives» de Farba Ngom.

«C’est un soi-disant leader qui fait de la politique politicienne, conduisant du coup plusieurs militants vers la porte de l’Apr. Dans plusieurs villages, il y a des divergences entre les militants dont Farba Ngom serait la racine du mal», dénonce le coordonnateur de l’Apr à Brooklyn.

En lanceur d’alerte, Aliou Ngaido appelle Macky Sall à freiner Farba Ngom, avant qu’il ne soit trop tard.