Le fils du maire de Rufisque arrêté

Adama Niang, fils du maire de Rufisque et 8 autres agents de la brigade municipale de sécurité, ont été convoqués ce mercredi 11 novembre au commissariat urbain de Rufisque, suite à une plainte déposée sur la table du procureur de République par la commerçante Mame Cor qui les accuse d’agression. Cette dernière tient son commerce dans une boutique au rond-point «Djoutiba», à l’entrée de Rufisque. Selon des témoins, la dame aurait voulu protéger de jeunes ressortissants guinéens qui avaient établi leur commerce à la devanture de sa boutique et qui devaient être déguerpis sous l’action de ces éléments chargés de surveiller les opérations. La dame s’y est opposée avant qu’une bagarre n’éclate au cours de laquelle, le mari de la dame a été blessé. Finalement, les deux parties ont alors porté plainte, chacune de son côté.
Mercredi après-midi, les 9 éléments incriminés ont répondu à la convocation du commissariat urbain de Rufisque à qui le parquet a transmis le dossier. Les mis en cause ont été placés en garde à vue. Ils ont passé la nuit au Commissariat de police de Rufisque, avant d’être relaxés, hier, en fin de journée. Adama Niang, fils du maire de Rufisque, Daouda Niang, est impliqué dans ce dossier, en sa qualité de personne morale de la brigade de sécurité. Il faut dire qu’hier, agents de la mairie de ville et populations ont pris d’assaut les abords du commissariat depuis les premières heures de la matinée pour s’enquérir de la situation. Pour rappel, les événements qui valent aujourd’hui à Adama Niang et aux 8 autres agents de la brigade municipale de sécurité de la mairie des démêlés avec la justice remontent à la période de préparation de la Tabaski.