Le directeur adjoint de la prison de Sébikotane s’est-il suicidé ?

En attendant les résultats de l’autopsie et de l’enquête de la gendarmerie, la thèse du suicide prend de l’ampleur à propos de la mort du directeur adjoint de la prison de Sébikotane, Benoît Tine.

Le corps sans vie de ce dernier a été découvert le jour de la Tabaski, lundi 12 septembre, au sein de la prison. Des marques de blessures sur la bouche de la victime accréditent la thèse du suicide. Même si d’autres personnes au fait de l’affaire penchent plutôt pour un accident consécutif à une erreur de manipulation de son arme de service.