Le DG de la Senelec, Matar Courant se transforme en Prof de…

Les jeunes entrepreneurs de Young african leaders initiative (Yali) ont organisé, hier, une conférence publique au  Cesag autour du thème « Leadership communication sociale et mobilisation ». Une conférence animée par le Directeur de la Seenlec.  Mouhamadou Makhtar Cissé qui avait remis sa veste de professeur pour finalement, relax et debout, débattre du thème à travers sa riche expérience qu’il a eue comme exemple à ces jeunes leaders. Pendant près de deux heures, le Dg de Senelec a interagi avec ces jeunes leaders, enchaînant approches conceptuelles, caractéristiques du leader et anecdotes sur son propre parcours. Un style pédagogique particulier qui a tenu en haleine l’auditoire qui n’a cessé de marquer son adhésion par des applaudissements nourris à divers moments de son intervention.
A l’orée de cet exercice stimulant, le Dg de Senelec dans une approche conceptuelle a estimé qu’il n’y a pas une définition nette du leadership. «Le leadership s’applique à tous les processus de la vie», dit-il expliquant que «le leadership est bâti sur des connaissances, des valeurs, des relations. Etre leader c’est bâtir une vision, tracer une voie, un sentier que les autres pourront emprunter allègrement». Le moins évident, a-t-il démontré, c’est «faire que les gens acceptent de vous suivre de façon joyeuse». Pour le réussir, il conseille de «savoir se faire oublier pour donner aux autres. Si vous n’êtes pas altruiste, vous ne serez pas un bon leader parce que les gens n’accepteront pas de vous suivre».

Il a aussi évoqué des qualités comme le courage, la constance, la cohérence ; la capacité de discernement pour savoir s’entourer des compétences et en tirer le meilleur profit, mais aussi savoir lire la situation réelle à laquelle on est confronté. Il a conseillé à ces leaders, venus de différents pays francophones et lusophones d’Afrique de l’Ouest, l’humilité, une bonne capacité d’écoute, savoir mobiliser des énergies et bien communiquer. Un bon leader dit-il est adossé à deux deux blocs, celui de la connaissance et celui des valeurs. Avant de terminer son speech, l’ancien directeur de cabinet de Sms a invité « à croire en eux » parce que dit-il « ce sont les jeunes qui sont l’avenir du continent ». A signaler que le Yali est une initiative du Président Obama qui date de 2010 dont l’objectif est de soutenir les jeunes leaders africains dans leurs efforts pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité sur le continent africain.