Le Conseil Général de Yoonu Askan Wi fait l’autopsie de la politique mise en œuvre par les dirigeants africains

Lors de cette rencontre  annonçant  son   départ de la  mouvance présidentielle,  le Conseil Général de Yoonu Askan Wi, ne s’est limité à décrié la  politique du Sénégal. La situation politique du continent africain a aussi occupé une place importante lors de la conférence de presse des camarades de Madièye Mbodji. «Au plan africain et international, les tentatives de la bourgeoisie oligarchique de procéder à un réaménagement du capitalisme pour le sortir de sa crise structurelle, se heurtent à la résistance des peuples et des travailleurs sur tous les continents » a fait savoir  le Conseil Général de Yoonu Askan Wi. Du constat de ce parti  politique Sénégalais « Les visées géostratégiques, politiques, économiques et territoriales des diverses forces et puissances en présence déterminent une chaîne d’évènements dans différents pays du sud ». En effet a-t-on fait savoir «L’Afrique en général et la sous-région ouest africaine en particulier n’y échappent pas, comme l’illustrent parfaitement le développement du terrorisme à grande échelle, les nouveaux enjeux écologiques posant le devenir même de la planète terre, sans oublier les nouvelles dimensions du phénomène migratoire ». Pourtant, à tenu à préciser les responsable de Yoonu Askan Wi, à « l’échelle mondiale, les prodigieuses avancées scientifiques, techniques et technologiques prouvent amplement qu’aux antipodes du capitalisme, une autre mondialisation est possible, une autre civilisation dans laquelle les diverses ressources et potentialités pourraient être mises au service du progrès de l’humanité toute entière ».