Le chemin de l’élimination du paludisme au Sénégal nous mène à Richard-Toll

Prof. Awa Marie Coll Seck

Lundi 25 avril 2016

En ce 25 avril 2016, nous célébrons la Journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme qui nous rappelle à chacun que « éliminer pour de bon le paludisme », thème retenu par le Partenariat Roll Back Malaria pour cette année est à notre portée.

Au Sénégal, le fardeau du paludisme a connu une régression significative de plus de 50% entre 2009 et 2015. La prévalence parasitaire est ainsi  passée de 5,9% à 1,2% grâce à la mise à l’échelle d’interventions à efficacité prouvée. Son Excellence, le Président de la République, Mr. Macky Sall a réitéré, la semaine dernière au Conseil des Ministres, l’importance de l’engagement de tout le Gouvernement dans la lutte contre le paludisme dans notre pays. En effet, le paludisme est endémique et demeure un problème de santé publique et nous avons l’ambition d’aller vers sa pré-élimination d’ici 2020. C’est pourquoi, aujourd’hui plus que jamais, il faut renforcer les acquis par la mise à l’échelle des interventions à efficacité prouvée recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Cette année pour célébrer la Journée mondiale, le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) accompagné de l’Association des Journalistes en Santé, Population et Développement, se rendra à Richard-Toll pour une visite de terrain afin de documenter les succès et l’exemplarité de ce district dans la lutte contre le paludisme. Nous reconnaissons le travail significatif qu’ont mené les autorités administratives locales dans ce district en collaboration avec nos partenaires et notamment l’ONG PATH ces dernières années à travers notre projet de pré-élimination. Présent au Sénégal depuis 2001, PATH met en œuvre un grand nombre d’interventions dans le cadre du projet MACEPA (Partenariat pour l’élimination du paludisme en Afrique). Ces interventions ont participé aux progrès considérables à Richard-Toll dans le cadre de la lutte contre le paludisme.

Pour le chemin qu’il nous reste à parcourir, il est plus que nécessaire que nous puissions amener nos populations à adopter des comportements favorables à leur santé et à utiliser les moyens de prévention et de lutte contre le paludisme que le gouvernement finance gratuitement. A ce titre nous distribuons au Sénégal cette année, les 8 200 000 moustiquaires achetées dans le cadre de la campagne de Couverture Universelle en Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action.

Parce que nous avons le souci de protéger nos frères, nos sœurs, nos familles, notre pays, nous mettons en œuvre toutes les interventions à efficacité prouvée recommandées par l’organisation mondiale de la santé. Nous sommes aujourd’hui à deux pas de l’élimination, qui est possible et l’exemple de Richard-Toll est là pour le démontrer. Nous devons donc le célébrer afin qu’il serve d’exemple aux autres districts du pays.

Je souhaite aujourd’hui lancer un appel à tous mes compatriotes sénégalais, pour que chacun, où qu’il soit au Sénégal, s’engage à agir contre le paludisme. Il n’y a pas qu’une seule façon de lutter contre ce fléau et chacun se doit d’y mettre du sien, car chacun d’entre nous bénéficiera de l’élimination de la maladie. Aujourd’hui, Richard-Toll est un exemple et une fierté nationale en terme de réalisations et d’avancées dans la lutte contre le paludisme, ensemble, faisons du Sénégal un exemple de la lutte contre le paludisme en Afrique et dans le monde !

Zéro Palu ! Je m’engage. Et vous, comment vous engagez-vous ?