Le Chef religieux à la barre pour escroquerie au visa

Un chef religieux de Kaolack pourrait être poursuivi pour escroquerie au visa. S. Niass qui avait proposé ses services à un ressortissant de la commune de Mbacké du nom d’A. Babou moyennant la somme de 1,2 million de FCfa n’a pas pu honorer son engagement. La victime qui a versé l’intégralité de la somme aurait été bernée par un faux visa. Selon elle, le passeur lui a remis une invitation contrefaite avec laquelle elle a tout de même pu embarquer à bord d’un avion. Arrivé à Istanbul en Turquie, A. Babou a été interpellé et conduit manu militari au (Sunugaal) par la police de l’aéroport turc. L’escroc court toujours avec l’argent dont il a pu reverser une partie. Le candidat à l’immigration, las d’attendre son reliquat, décide de porter l’affaire en justice pour rentrer dans ses fonds.