L’arrêté du ministre Mbagnick Ndiaye qui interdit le livre qui blasphème le prophète de l’Islam (PSL)

POUR CEUX QUI EN DOUTAIENT,

Voici l’arrêté officiel (ci-joint) d’interdiction de vente au Sénégal de l’ouvrage sacrilège «Les derniers jours du Prophète», où l’auteur, à travers des affirmations outrageantes et mensongères, considère que «le cadavre en putréfaction du Prophète, abandonné par ses amis les plus proches, est aux antipodes de l’adoration exacerbée dont Mouhammad fait l’objet de nos jours»

arrêté mbagnick livre

UNE MANIÈRE DE DIRE AUX MUSULMANS que celui envers qui ils nourrissent tant de considération révérencielle n’en vaut finalement pas la peine. A preuve : son corps est devenu une vulgaire charogne. Or, tous les historiens spécialisés dans la vie des saints, sont unanimes à constater que les corps physiques de ces êtres exceptionnels sont réputés exemptés de la putréfaction, à fortiori celui du Sceau des Prophète.

UN ARRÊTÉ GOUVERNEMENTAL faisant force de loi, il est évident que tout contrevenant pris en flagrant délit de commercialisation, même clandestine, de cet ouvrage satanique, truffé d’amalgames et de contre-vérités historiques – où l’auteur, dans une intention manifeste de nuire, est est allé jusqu’à traiter la Référence de toute la Oumma islamique de «Bâtard» (Qu’Allah nous pardonne) – risque une arrestation immédiate, avant d’être présenté au Procureur de la République !
C’EST UNE DÉCISION SOUVERAINE et officielle de l’État du Sénégal, face à cette nouvelle tendance littéraire, diabolique, anticléricale et islamophobe, qui, sous prétexte de liberté d’expression, s’attaque lâchement aux convictions religieuses d’autrui, en faisant du blasphème un détestable fonds de commerce!
(Affaire à suivre).

Dakar, 02 avril 2016
Les Bureaux exécutifs de
JAMRA & MBAÑ GACCE
ongjamra@hotmail.com