La veuve de Thomas Sankara ne pourra plus venir au Burkina Faso pour des raisons de santé

Mariam Sankara, la veuve de Thomas Sankara, annoncée pour prendre part à la campagne électorale au Burkina Faso auprès du président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), ne pourra plus faire le déplacement au pays pour des raisons de santé, a-t-on appris lundi auprès dudit parti politique.
Selon un communiqué du Secrétaire national chargé de la communication de l’UNIR/PS, Alexandre Sankara, « souffrant du genou, elle (Mariam Sankara) devrait subir une intervention chirurgicale maintes fois reportée ».

Le même communiqué, parvenu à APA lundi dans l’après-midi, rappelle que la veuve de Thomas Sankara avait finalement décidé de venir au pays le 22 novembre 2015 pour apporter son soutien à Me Bénéwendé Sankara, candidat de l’UNIR/PS à l’élection présidentielle du 29 novembre 2015.

« Mais après une consultation dans la matinée du 22 novembre, son médecin lui déconseilla fermement le voyage aux risques de complications », note-t-on dans le document.

Le même texte précise que c’est pourquoi, « la direction de l’UNIR/PS informe la population de l’annulation de l’arrivée de Mariam Sankara » (…).

C’est au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, mercredi dernier à Ouagadougou, que Me Sankara avait annoncé l’arrivée de Mariam Sankara, l’épouse du défunt président le capitaine Thomas Sankara (1983-1987).

Suite au décès de son mari, le 15 octobre 1987 lors du coup d’Etat qui a conduit Blaise Compaoré au pouvoir, la veuve Sankara vit en exil en France (Montpellier), après un séjour au Gabon.

La dernière venue de Mariam Sankara au Burkina Faso remonte à juin 2015, lors de la convention des partis politiques sankaristes, à l’issue de laquelle Me Bénéwendé Stanislas Sankara a été investi candidat des sankaristes pour la présidentielle.