La section APR Grenoble décortique le projet de réforme et appelle à un « OUI » massif au référendum du 20 mars

La section APR de Grenoble a organisé le samedi 12 mars 2016 une journée d’échanges sur les quinze (15) points de la réforme constitutionnelle que le président Macky Sall propose aux Sénégalais.

Chaque point a été présenté, analysé et illustré à travers une description pertinente de sa matérialisation et de son impact dans la vie de nos concitoyens et de nos institutions ; le public a apprécié l’exercice, qui lui a permis de « toucher du doigt et de sentir les effets de cette réforme ».

Les panélistes ont insisté sur l’opportunité offerte au justiciable sénégalais de soulever « l’exception d’inconstitutionnalité »  devant la Cour d’appel (au lieu d’attendre la cassation, soit près de 5 ans). Cette mesure est une avancée majeure pour la justice et les droits des Sénégalais et suffit, selon les organisateurs, pour voter en faveur de la réforme.

La reconnaissance de droits aux citoyens à un environnement sain, sur leurs ressources naturelles et leur patrimoine foncier a été plébiscitée par le public venu nombreux ; « Enfin on pense aux intérêts des populations, ce qui rassure à l’aube d’une ère pétrolière et gazière au Sénégal. »

La cohérence entre le projet de réforme proposé par le président Macky Sall et les propositions de la Commission Nationale de Réforme des Institutions (CNRI) a été mise en avant par les intervenants. En effet, les panélistes ont démontré que treize (13) des quinze (15) points de la réforme sont issus de l’avant projet de Constitution de la CNRI, en ses articles 14, 25, 42, 52, 57, 107, entre autres.

De vifs échanges ont eu lieu sur la décision du président de la République de se conformer à la décision du Conseil constitutionnel, et les réponses apportées ont porté sur les motivations de la décision N°1/C/2016, parmi lesquelles on peut citer la sécurité juridique et la stabilité institutionnelle. Le temps accordé à la CNRI et les nombreuses urgences depuis 2012 justifient, selon les intervenants, le délai observé par le président avant le référendum.

Parmi les mesures saluées unanimement  par tous les intervenants, on retrouve le retour du quinquennat, la participation des candidats indépendants à toutes les élections, la constitutionnalisation de la décentralisation et la déconcentration.

La mesure réservée aux Sénégalais de l’Extérieur leur octroyant des députés à eux dédiés, permettra, selon les panélistes, de défendre les intérêts de la diaspora dans le processus de prise de décisions, constitue un point de convergence fort.

Les membres de la section APR de Grenoble invitent tous les Sénégalais à apporter leur soutien au projet de réforme, en votant massivement « OUI » au référendum du 20 mars prochain.

Grenoble, le 12 mars 2016

Pour la Section APR Grenoble / France,

Le Secrétariat à la communication
apr.grenoble@gmail.com