La politique et la religion à la Une des quotidiens du lundi

Les quotidiens parus lundi accordent un traitement de faveur à l’actualité politique marquée par divers sujets.
Le Témoin parle d’alliance politico-religieuse et informe que le +puissant guide religieux+ «Moustapha Sy vote Khalifa Sall». Selon le journal, le guide a dit ç ses partisans que «soutenir le maire de Dakar est un farata !»

«Gestion du pays-Le pouvoir se perd, l’opposition se cherche», titre La Tribune.

De son côté, Sud Quotidiens’intéresse à la place, au rôle et au leadership des jeunes dans les partis et souligne que «la relève (est) différée».

Revenant sur le cas des Libéraux qui seraient désignés pour siéger au Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), Rewmi informe que «l’Ujtl et le Meel (deux structures de jeunesse libérale) déchirent la liste de Wade».

«Le pape du Sopi parle de grossière contrevérité», ajoutent nos confrères de Rewmi.

Au même moment, Jour-J quotidien donne la réponse des jeunes de la mouvance présidentielle à Barthélémy Dias qu’ils qualifient d’ «un type de voyou-politicien…sans diplôme connu ni qualification autre que celle de fort-en-gueule».

A Touba, Direct-Info note que «Macky perd Serigne Modou Bousso Dieng» qui exhorte le Chef de l’Etat à respecter ses engagements pris devant le Khalife général des mourides.

Dans Walfadjri, Serigne Modou Bousso Dieng, président des jeunes chefs religieux du Sénégal déplore : «Macky n’a pas respecté ses promesses envers Touba».

L’affaire Petro Tim revient à la Une de L’As qui indique que «Abdoul Mbaye et Sonko taclent Macky».

En faits de société, Le Populaire se focalise sur l’injonction du khalife général des mourides, poussant «Cheikh Béthio à dégrader se Cheikhs et Cheikhettes», tous redevenus de simples talibés (disciples).

«Les ordres du khalife, Béthio et ses Cheikhs», titre L’Observateur, relayant les propos du porte-parole du khalife à Béthio : «Le khalife m’a ordonné de te dire de mettre fin à ces histoires de Cheikh».

Le journal donne également la réponse de Béthio qui affirme que «si ça ne dépendait que de moi, on ne parlerait même plus de titre de Cheikh».

Dans a rubrique +En profondeur+, EnQuête traite des évacuations sanitaires et constate «le règne de l’opacité». «Le Trésor public dépensait plus de 4,7 milliards f cfa par an dans les évacuations», révèle le journal.