La mutinerie à la MAC de Rebeuss et la sortie du Pm à la Une des quotidiens du mercredi

La presse parue mercredi met en exergue la mutinerie d’hier à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, et la déclaration du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, sur les contrats pétroliers et gaziers.
«Mutinerie à la prison centrale de Dakar-Rebeuss au point mort», titre L’Observateur, faisant état d’un mort, de 27 blessés détenus et 14 gardes blessés.

«Les droits-de-l’hommistes réclament sa fermeture. L’administration pénitentiaire appelle au calme», ajoute L’Obs.

Selon Walfadjri, «l’Etat ouvre le feu sur ses détenus» et fait un mort et 41 blessés.

De son côté, Le Témoin constate «un mort, des coups de feu et des blessés». Dans ce journal, le colonel Daouda Diop, Directeur de l’administration pénitentiaire affirme que «les gardes ont utilisé des moyens légaux pour éviter une évasion».

Ce qui fait dire à Walfadjri que «l’Etat couvre les tueurs» des prisonniers.

Quoi qu’il en soit, Le Quotidien qui explique que cette mutinerie est due aux mauvaises conditions de détention voit «y’en a marre à Rebeuss».

«Rebeuss à feu et à sang. Plusieurs coups de feu. 14 blessés chez les matons et 27 chez les détenus. Le régisseur adjoint de la prison assommé par un détenu», détaille L’As.

Toutes choses qui font dire au Populaire que «le sang a coulé à Rebeuss» à cause, selon le colonel Daouda Diop, «d’un groupe de 600 à 700 détenus qui a foncé la porte principale pour s’évader».

Pour La Tribune, il y a «polémique sur le nombre de morts» car, des sources font état de trois morts, mais l’administration pénitentiaire affiche un mort.

Libération consacre sa Une au Pm Dionne qui, à propos des contrats pétroliers et gaziers fustigés par l’opposition, estime que «nul n’a le monopole de l’éthique».

«Le pétrole, ce n’est la banque. S’ils veulent être informés, je suis prêt à les sponsoriser. Il n’y a pas eu de chèque de Kosmos vers Timis», affirme Mahammad Dionne dans Libération.

«Contrats pétroliers-Les mises en garde du Premier ministre contre la diffusion de fausses nouvelles», titre Le Soleil, soulignant que le Gouvernement s’inscrit dans la transparence et la rigueur pour la gestion du pétrole.

Traitant de cette affaire des contrats pétroliers au Sénégal, Sud Quotidien constate que «Dionne s’explique et menace, l’opposition minimise».

Le journal EnQuête revient sur cette polémique sur le pétrole et le gaz entre l’Etat et l’opposition, et fait état d’un «dialogue de sourds».