La liesse populaire constatée lors de la caravane du NON montre que Tambacounda a déjà choisi son camp

Le jeune responsable libéral et partisan du NON, Mamadou Ba a souligné, au cours d’un entretien au siège du Groupe Alkuma, ce lundi 14 mars que la liesse populaire constatée hier dimanche lors de la caravane du NON initiée par l’opposition composée de 14 partis et mouvements associatifs a montré à suffisance que Tambacounda a déjà choisi son camp.

« Nous disons aux populations de ne pas refuser l’argent, les sacs de riz, de bidons d’huile, du ciment, des moulins, des nattes…offerts par des responsables de la mouvance présidentielle. C’est votre argent détourné à des fins politiques au lieu de régler les problèmes des syndicats. Votez utile, c’est voter NON », a-t-il expliqué.

En plus, l’opposition à Tambacounda a plus de 15 arguments pour voter NON. Ces arguments sont, entre autres : où sont les 117 milliards F Cfa promis lors du Conseil des ministres délocalisé, l’Université des Mines du Sénégal Oriental, la Cour d’Appel et le Centre socio-éducatif des jeunes, les travaux du lycée technique en arrêt, les travaux de finition de l’hôpital régional, la Grande mosquée et ses fidèles attendent toujours les promesses de Macky Sall, le chômage chronique des jeunes, les solutions promises pour lutter contre l’immigration clandestine, absence de financements promis aux jeunes conducteurs de Jakarta, aux mouvements navétanes, aux femmes mobilisées par leur ministre de tutelle, les éléphants blancs du Fongip, la grève des enseignants et des travailleurs de la santé, la pauvreté ambiante dans nos ménages, l’échec de la campagne agricole, le surpeuplement de la prison à cause de l’oisiveté… !

« Les populations sont sortis spontanément et massivement pour dire NON au reniement de la parole donnée, à la légalisation de l’homosexualité, aux règlements de comptes personnels, à la mal gouvernance, à la misère et surtout à l’achat de conscience… Nous avons parcouru plusieurs grandes artères de la ville, Plateau, Pont, Dépôt, Médinacoura… ! Des équipes sont déployées aussi dans le département pour ratisser large. Ce que nous avons constaté hier rassure et le NON va l’emporter à Tambacounda », a soutenu M. Ba.

Il a ajouté que la caravane s’est terminée par un grand meeting au quartier Salikénié où les populations ont clairement indiqué qu’elles voteront NON pour sauver le Sénégal. Et la sensibilisation sur le NON se poursuivra tous les jours à travers d’autres caravanes, des portes à portes, des visites auprès des leaders d’opinion…

« Rien ne sera laissé au hasard car les populations de Tambacounda sont fatiguées. Ce régime finissant et prédateur ne fait plus rêver les sénégalais. Les populations en ont marre de leur arrogance », a-t-il martelé.

Selon M. Ba, le OUI n’a aucune chance de gagner à Tambacounda car la masse silencieuse qui n’est membre d’aucun parti politique est très déçue par le bilan médiocre du président de la République.

alkuma