La libération de Karim n’est plus du ressort de la justice…Seul Macky peut le libérer

L’Union des magistrats du Sénégal (Ums) n’est pas contre la libération de Karim Wade. Maguette Diop, le président de cette structure des magistrats, par ailleurs membre de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), estime que la justice a fini son travail et que le Président de la République a des droits que la Constitution lui confère.

« La Constitution prévoit que la grâce est une prérogative du président de la République. Il doit en user comme il veut. Donc, cette affaire (de libération probable de Karim Wade : NDLR) ne concerne plus la justice. Elle a déjà fait son travail et nous respectons le principe de la séparation des pouvoirs. Cette décision est définitive et revêt le caractère de l’autorité de la chose jugée. Donc, cette affaire est derrière la justice », a-t-il dit sur les ondes de la Rfm.

« Nous n’acceptons aucune ingérence, aucune immixtion dans la justice. De la même manière, nous nous refusons de nous ingérer dans un domaine qui n’est pas le nôtre. Il n’y a aucune entrave à la justice. C’est des domaines qui sont spécialement réservés », a-t-il précisé.

Rappelons que Karim Wade est condamné le 23 mars 2015 par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) à six ans de prison ferme et 137 milliards de FCFA d’amende. Jeudi dernier, dans une interview accordée à Rfi, le président de la République, Macky Sall, soutenait que Karim Wade pouvait être élargi de prison d’ici la fin de l’année.

Source Seneweb