La LD condamne le coup de force au Burkina et exige la libération…

Le Secrétariat Permanent de la Ligue démocratique a exprimé hier, à l’issue de sa réunion hebdomadaire, sa vive préoccupation face aux événements en cours au Burkina Faso, marqués par la prise en otage des autorités de la Transition par le Régiment de sécurité présidentielle (Rsp). Pour le secrétaire général dudit parti, Mamadou Ndoye (photo) et ses camarades « Jallarbistes », « cette situation est d’autant plus inacceptable qu’elle met fin au processus qui devait conduire vers un ordre constitutionnel normal avec la tenue des élections prévues au mois d’octobre 2015 ». C’est pourquoi, le Sep de la Ld qui s’oppose à toute résolution des désaccords politiques par l’usage de la force, condamne fermement cette tentative de prendre le pouvoir par des moyens anticonstitutionnels et exige la libération immédiate et sans condition du président de la Transition, du Premier ministre et des autres membres du gouvernement. Tout en exprimant sa solidarité au peuple, le Sep de la Ld en appelle à l’intervention de la Cedeao, de l’Union africaine et des Nations unies pour exiger le respect de la Transition et la tenue d’élections libres et démocratiques.