La gratuité de la dialyse promise par Macky Sall n’est que leurre…

La 1er juillet 2012, le Président Macky Sall annonce la gratuité de la dialyse dans les établissements publics de santé et une forte réduction de son coût dans les structures privées. Le chef de l’État, fraîchement élu, allait ainsi plus loin que son prédécesseur, Abdoulaye Wade. Ce dernier avait autorisé, le 7 avril 2010, la subvention de la dialyse qui passait de 50 000 francs Cfa à 10 000 dans le public.

Pour des malades, qui pouvaient dépenser jusqu’à 6 millions par an pour se soigner, la mesure de Wade était salutaire, mais celle de Macky sonnait plus fort. Mais selon le quotidien Enquête qui a consacré un dossier fouillé à la question dans son édition de ce lundi, la gratuité de la dialyse n’est pas une réalité.

La faute selon le journal, qui a interrogé des acteurs, à l’absence de mesures d’accompagnement (mobilisation de ressources financières, humaines et matérielles suffisantes) et des magouilles de gens peu scrupuleux qui font de la situation des hémo-dialysés un véritable business.