La DIASPORA s’approprie les Domaines Agricoles Communautaires (DAC)

De par leur capacité d’investissement, leur esprit d’entreprise et leur expertise technique, la diaspora sénégalaise joue et doit davantage jouer un rôle d’acteur économique central dans les terroirs d’origine des migrants.

C’est cette assertion qui justifie la volonté de Jean Pierre SENGHOR, Coordonnateur National du PRODAC, de venir rencontrer la diaspora sénégalaise de France.

Une visite dans une ferme agricole et une rencontre avec des partenaires institutionnels ont été aussi organisées durant ce séjour qui a enregistré la participation du Consulat général du Sénégal à Paris, de l’Ambassade et du Service de gestion des étudiants étrangers.

Cette première rencontre a réuni plus de deux tours d’horloge à l’Agora (Maison des Associations) de Mantes-La-Jolie, le PRODAC, le Conseil Général des Yvelines (CG78), les principales fédérations d’associations (FADERMA et FADERTA) mais aussi Amadou DIALLO, Consul Général du Sénégal à Paris, Abdoulaye MBODJI, chef du Bureau économique de l’Ambassade du Sénégal, représentant l’Ambassadeur Bassirou SENE et Talla DAFF, Ambassadeur itinérant du Sénégal chargé de la diaspora en France.

Le but de cette rencontre était d’échanger sur les bases d’un projet d’investissement collectif et productif dans les DAC de Matam et Tambacounda.

Au terme de cette rencontre, le PRODAC, le Conseil Général des Yvelines, les fédérations d’associations FADERMA et FADERTA, se sont engagés à élaborer un partenariat pour un projet collectif productif à travers un schéma qui sera défini prochainement. Cette volonté exprimée par les associations de s’engager dans les DAC sera appuyée par le CG78 et le PRODAC qui offrira un cadre sécurisé et garantira l’encadrement et le bon suivi dudit projet dans les DAC concernés.

C’est une grande réunion d’information publique ouverte à toutes les Associations sénégalaises des Yvelines et environs, aux porteurs de micro-projets individuels et aux opérateurs économiques du Département désirant investir dans les domaines agricoles au Sénégal.

L’objectif de cette rencontre est de présenter les modalités d’accompagnement du PRODAC pour les micro-projets souvent réalisés dans une logique de solidarité familiale et d’autonomie villageoise.

L’idée étant de savoir comment le PRODAC pourrait accompagner avec le CG78, les porteurs de projets individuels qui ont ou pas un lien avec un DAC.

Après avoir défini la place et le cadre d’investissement pour les porteurs de projets individuels, le Coordonnateur National du PRODAC a rassuré la diaspora sur le bon suivi de leur projet dans les DAC. Un bureau relais, chargé de conseils, d’orientations et de suivi, sera chargé à Paris d’accompagner les sénégalais de la diaspora désireux d’investir dans les DAC.

 

Visite du Lycée Agricole et Horticole de SAINT GERMAIN EN LAYE

Cette visite, qui a vu la participation du Bureau économique de l’Ambassade du Sénégal en France, des promoteurs économiques de la diaspora, avait pour but d’échanger sur les expériences et bonnes pratiques agricoles. La délégation a rencontré trois sénégalais qui, après une incubation d’un an dans la ferme agricole, ambitionnent de revenir mettre leur savoir-faire dans les domaines agricoles communautaires. Il s’agit de André DIENE stagiaire en CAPA maraicher et produits horticoles, de  Joseph MENDY élève en BPERRA et de Monsieur SÉNE, professeur en mécanique et équipements agricoles.

Un partenariat entre ce Lycée et le PRODAC est également en perspectives afin de permettre aux sénégalais de la diaspora, ou ceux restés au pays, de se former de ce Lycée, dans le but de s’engager ensuite dans les DAC ; mais aussi de permettre aux pensionnaires du Lycée d’avoir une expérience pratique dans les DAC au Sénégal. Le Directeur du Lycée, Philippe MATHE, a exprimé toute sa satisfaction pour cette visite et pour son grand intérêt de voir réaliser ce partenariat.

Cette rencontre qui s’est tenue à l’Ambassade du Sénégal, avait pour but de mutualiser les stratégies pour accompagner les entrepreneurs agricoles de la diaspora sénégalaise dans les DAC. Différents axes de partenariat ont été identifiés par les différentes parties et une prochaine rencontre est prévue pour formaliser ce partenariat.

D’autres partenaires institutionnels dont l’AFD ont également exprimé leur intérêt pour un partenariat avec le PRODAC.

 

Cette rencontre s’inscrit pleinement dans une volonté du PRODAC, de susciter l’intérêt et de mobiliser l’esprit d’entreprise des associations et porteurs de projet de la diaspora dans les DAC.

Cette session, qui a duré de 13h à 18h, a permis aux associations et aux sénégalais issus de la diaspora, d’échanger sur les opportunités d’investissement dans les Domaines Agricoles Communautaire (DAC), de partager leur enthousiasme et d’ouvrir de façon franche et réaliste, la discussion sur leurs inquiétudes.

Elle a permis aussi au Coordonnateur du PRODAC, de préciser le cadre d’investissement et les modalités d’appui du PRODAC, tout en encourageant l’investissement collectif de la diaspora dans toutes ses composantes.

Malgré le ramadan, cette rencontre qui s’est tenue au Pavillon Carré BAUDOUIN du 20ème arrondissement de Paris, a réuni plus de 70 associations et prés de 200 sénégalais de la diaspora, avec la présence d’Amadou DIALLO, Consul Général du Sénégal à Paris, Abdoulaye MBODJI, chef du Bureau économique de l’Ambassade du Sénégal, de Moise SARR, chef du Service de gestion des étudiants étrangers et Mohamed Lamine GASSAMA, adjoint au Maire du 20ème arrondissement qui a mis la salle à la disposition du PRODAC.

La forte participation des sénégalais et la richesse des échanges ont démontré l’intérêt profond des sénégalais de la diaspora d’investir dans les projets agricoles.

Cet intérêt des participants pour la thématique abordée et leur volonté de s’impliquer dans ce sens ont constitué un premier pas vers une réelle participation de la diaspora sénégalaise dans les DAC qui, s’est également félicitée de la démarche innovante du PRODAC, de venir échanger avec la diaspora sur les possibilités d’investissement agricole. Ce témoignage unanime des participants a accompagné le discours clair et explicite du Coordonnateur National qui a encore réaffirmé que la diaspora a bel et bien une grande place dans les DAC.

Au terme de cette rencontre, plusieurs recommandations ont été formulées par les sénégalais de l’extérieur portant sur

L’organisation d’une caravane PRODAC dans toute la France et dans les autres pays d’Europe pour mobiliser les diasporas sénégalaises dans les DAC et la mise en place d’un dispositif de suivi des projets de la diaspora en France