La déclaration politique de Mouth Bane avant sa confrontation avec la DIC ce lundi

Chers compatriotes
Notre pays, le Sénégal que nous aimons tous, traverse un moment important de son Histoire politique. Au-delà des libertés restreintes, l’écroulement de notre système économique est la conséquence matérielle de l’incompétence de nos dirigeants. Le projet de réduire l’Opposition à sa plus simple expression a été un grand échec, restent maintenant le harcèlement et l’intimidation parrain du reniement d’une parole donnée. Dans toutes les régions, tous les départements, toutes les communes et villages, la jeunesse s’organise, unit ses forces pour sauver la République. L’heure est grave. Répondons à l’appel de la Nation.
Ce lundi 29 février 2019, à 09heures, armé d’un engagement citoyen imperturbable doublé d’une conviction politique inoxydable, je répondrai sereinement à la convocation de la Division des Investigations Criminelles.
Par ailleurs, depuis quelques temps, des membres de la Coalition JUBANTI SENEGAL reçoivent des menaces de mort. Ces intimidations n’auront jamais le mérite de freiner notre volonté ferme d’œuvrer pour le redressement du Sénégal qui commencera par la criminalisation du mensonge dans le discours politique.
Nous menons un combat de principe dans l’unité et la cohésion sociale au prix de notre liberté et de notre vie. En parlant de vie, je dirai qu’il est inadmissible, que dans un pays comme le Sénégal, qu’on puisse connaitre des assassinats politiques impunis. Je fais allusion à l’affaire Omar Lamine BADJI tué en 2007. Qui a assassiné Omar Lamine BADJI ? Qui étaient ses adversaires politiques dans le département de Bignona ? Pourquoi n’avait-on pas investi la piste politique ? Justice doit être faite au grand bonheur de sa famille.
Avant de terminer, je lance un appel au Peuple sénégalais, à l’Opposition démocratique, aux ONG, aux Mouvements citoyens, aux Syndicats et aux organisations socio professionnelles pour une unité dans l’action pour sauver la République.
J’invite à nouveau le Peuple Sénégalais à voter NON contre les réformes constitutionnelles qui, à la limite, constituent une menace pour la stabilité de la Nation.
Enfin, au nom des Mouvements YakarButass, Nitu Deug, Nadem, Fipou et des 23 mouvements qui composent le Front JUBANTI SENEGAL, je remercie les Chefs religieux, tous les leaders de l’Opposition et tout le peuple sénégalais sans exception. Vive le Sénégal
Mamadou Mouth BANE
Coordonnateur de la Coalition JUBANTI SENEGAL

1 Comment

  1. LE FRONT DES YAMBISTES,DIACKISTE,HAINEUX,JALOUX,MANIPULATEURS ET DOR KATOU MARTEAU ,CHACUN D’EUX A UN CONTENTIEUX PERSONNEL CONTRE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ,MAIS ILS AGISSENT PAS AUX INTERETS DU PEUPLES .
    ALLEZ VERIFIEZ L’HISTOIRE DE CHACUN D’EUX ,VOUS VERREZ QUE SONT TOUS DES DOR KATOU MARTEAU,CHANTAGE POUR LEUR PROPRE INTERET .
    SI VOUS VOYEZ ILS ONT ECRIT LE NON EN ROUGE QUI EST SAYTANE
    LE OUI EST ESCRIT EN VERT QUI EST L’ESPOIR

Les commentaires sont fermés.