La Banque de Dakar (BDK) lance ses activités

Actionnaire majoritaire de la Banque de Dakar (BDK) Alberto Cortina et l’administrateur indépendant Bernard Kouchner ont débarqué hier à Dakar avec une dizaine de leurs collaborateurs. Venus à bord de deux jets privés (ce qui montre qu’ils respirent la grande forme financière), ils vont procéder, aujourd’hui dans l’après-midi, au lancement des activités la Banque. D’un capital de 16 milliards et détenue à 78% des actions par le milliardaire espagnol Alberto Cortina, la BDK, qui ambitionne de jouer rapidement dans la cour des grands, occupe les locaux de la Société nationale de recouvrement (Snr). Elle a pris ce bâtiment en location et paie chaque mois une trentaine de millions, et ce pour plusieurs années. Rappelons qu’Aliou Sall n’est qu’un administrateur indépendant de la BDK tout comme l’ancien président de l’Assemblée nationale, Mamadou Seck et l’ancien ministre des Affaires Etrangères français, Bernard Kouchner. Le Directeur général de la BDK est Vasco Duarte.

1 Comment

  1. Pour comprendre l’immixtion d’Aliou Sall dans toutes les sauces de cette république où il y a des milliards, il faut comprendre ceci:
    http://creationdentreprise.sn/african-strategies-lamtoro-sa
    Une structure d’Aliou Sall, née le 15/05/2012, qui fait entre autres de la gestion de portefeuilles. Et la gestion de portefeuilles « est une activité qui consiste à gérer les capitaux (détenus en propre ou confiés par un investisseur tiers) dans le respect des contraintes réglementaires et contractuelles » selon Wikipedia. C’est à dire que le frère du président nouvellement élu a monté un cabinet qui pour activités de porter, d’installer et de gérer les intérêts de tiers. Puisque la notion de prête nom c’est pour les autres, disons qu’il, lui, un cabinet « porte-nom » et ce nom peut être anonyme.
    Mais notre monde n’est pas constitué que de milliardaires honnêtes, de gens propres. Notre monde est pleins de loups. Et ces loups depuis leur pays apprennent qu’au Sénégal, le frère du président a un cabinet de courtage qui peut vous aider à installer vos intérêts dans le pays que dirige son frère, qu’il peut même se charger de la gestion de vos affaires de bout en bout, vous, vous n’aurez qu’à récolter les dividendes.

Les commentaires sont fermés.