KOLDA : Vétusté du parc automobile privé…les femmes réclament la mobilité urbaine

La ville de Kolda est l’une des moins lotie en matière de mobilité urbaine. C’est le constat des femmes de l’APR sous la houlette de madame Khady Diaw. En rencontre de mobilisation en perspectives de la prochaine présidentielle, ces femmes ont déploré l’inexistence de cars de transport en commun dans ville. Ici, seuls les taxis et quelques clandos assurent la liaison entre les 15 grands quartiers de la commune. A côté de ces véhiculent, les populations utilisent les motos Djakarta pour se déplacer. Malgré la disponibilité de ces moyens de déplacement, la bande à Khady Diaw réclament des bus pour assurer les déplacements urbains et péri urbains. A en croire Khady Diaw « il est très difficile de se déplacer à l’intérieur de Kolda, faute de véritables moyens de locomotion ». Entourée de plus d’une centaine de femmes acquises à sa cause aux coté du directeur général de l’ONFP, madame Khady Diaw invite le gouvernement à octroyer des bus à Kolda pour dit’ elle « alléger la souffrance des populations surtout les femmes en état de grossesse avancé ». De l’avis de cette responsable apériste « les femmes en période d’accouchement trouvent d’énormes difficultés pour se rendre dans les structures sanitaires à cause du manque de moyens de locomotion adéquats ». D’ailleurs, nombreuses sont celles qui accouchement à domicile, faute de moyen d’évacuation. Suffisant pour que ces braves femmes interpellent le chef de l’état quant à leur part dans le projet national de bus pour assurer le transport urbain et inter urbain.
EL HADJI MAEL COLY