KOLDA : Pour la bonne gouvernance dans les écoles, la COSYDEP outille les acteurs

La section COSYDEP de Kolda s’engage à favoriser la bonne gouvernance dans les écoles et établissements. Pour se faire, un atelier de renforcement des capacités des acteurs de ‘éducation est organisé. Pendant deux jours pleins, Les acteurs de l’éducation sont passés à l’école des bonnes pratiques qui participent à installer une école de qualité au service du développement de la nation. Parmi ces acteurs formés, ce sont des enseignants craie en main, des chefs d’établissements et des partenaires de l’école avec aussi des membres de la société civiles aux cotés des élus locaux. Une importante rencontre d’échange et de partage des expériences sur la mise en œuvre des actions qui corroborent des comportements à une bonne gouvernance. D’abord l’harmonisation des interventions des partenaires de l’école est fortement est exigée et souhaités pour éviter des doublons dans la réalisation d’ouvrages ou autres au profit de l’école bénéficiaire, au moment où le besoin se fait sentir ailleurs sans aucune intervention quelconque. A en croire Bara Tall « il est grand pour que tous participe à bâtir une école forte au profit de tous ». Le coordonnateur de la COSYDEP section kolda ajoute que la formation des acteurs de l’éducation participe à une mise à niveau égalée des questions relatives à bon fonctionnement de l’école.. Tout au long de cet atelier le facilitateur s’est longuement évertué à donner des orientations à capitaliser dans le sens d’une bonne gouvernance. La modulation des heures distribuées aux enseignants, la notation sur les fiches d’évaluation des agents, et autres doivent se faire dans l’objectivité en lieu et place de la subjectivité. Pape Kandji inspecteur de vie scolaire invite les chefs d’établissements et les enseignants à plus de communication en mettant l’enfant au centre de tout. Evoquant la question des réformes dans l’éducation, le facilitateur a dévoilé plusieurs points du PAQUET qu’il a échangé aisément avec les participants. Ces derniers ont tous salué l’initiative de cet atelier qui dit’ on « a aussi permis de lever certaines équivoques ». Quant aux élus locaux, un engagement fort est pris dans le sens d’accompagner les responsables de l’école au respect et à la tenue des bonnes pratiques à une gouvernance vertueuse et démocratique basée sur les compétences et le mérite tel que dicté par les règlements en vigueur.
EL HADJI MAEL COLY