KOLDA : Les élus locaux à l’école du budget participatif

Le budget participatif est un des modules fondamentaux à une bonne gouvernance. La maitrise de ses différents contours et son application correcte et rigoureuse, sont les maladresses constatées chez les élus locaux. Suffisant pour que le ministère de la gouvernance locale, à travers le projet « Promotion de la participation citoyenne » initie une session de partage et d’information autour du budget participatif. Ce projet financé à hauteur de quatre milliards avec l’appui des partenaires comme le PNDL, l’ONU Femmes, Enda Ecopop, OSIWA entre autres, trouve sa pertinence dans l’application correcte des principes comme la participation, la transparence, l’inclusion et la solidarité. Les élus locaux sont invités à un respect strict de ces différents principes dans le sens de promouvoir une bonne gouvernance. Il s’agit ici entre élus, partenaires et populations de mutualiser les forces et expériences des ressources humaines, techniques et financières dans les politiques publiques. La gestion en solo et ou en apartheid, est une règle surannée en ce sens qu’aujourd’hui les populations sont mieux conscientisées sur leur rôle et responsabilité en termes de développement local. L’objectif global de ce projet est d’améliorer l’accès des populations aux infrastructures, équipements collectifs et services sociaux de base, en promouvant la participation citoyenne à la planification, budgétisation, gestion et contrôle citoyen des affaires locales par la pratique du Budget Participatif au Sénégal.
EL HADJI MAEL COLY