KOLDA : Contre la coupe illicite du bois…Des comités de vigilance s’installent

Pour barrer la route aux trafiquants du bois, les populations de Pata et de Kéréwane prennent leur destin en mains. Ces habitants de ces deux villages s’organisent en mettant en place des comités de vigilance. Ce sont des groupes de personnes dont la mission est de veiller sur la forêt, contre les trafiquants du bois. Ainsi ces différents groupes sont éparpillés aux alentours des forêts et organisent des patrouilles quotidiennes à l’extérieur comme à l’intérieur des massifs forestiers. A en croire Mamadou Dramé « l’action des populations est d’appuyer les services des eaux et forêts qui n’arrivent plus à stopper le mal ». Ce chef des opérations civiles déplore fortement l’insuffisance des agents des eaux et forêts dans le département de Médina Yoro Foulah. « Un seul agent pour tout le secteur de Médina Yoro Foulah, cela montre à suffisance que les autorités ne protègent pas la forêt » a-t-il clamé. L’implication des populations locales dans la protection des forêts, participe entre autres à la sauvegarde de l’écosystème forestier dans ce département de Médina Yoro Foulah principal réservoir des massifs forestiers dans la région de Kolda. En effet dans leurs opérations de veille et d’alerte, les comités de vigilance ont mis la main sur des charrettes chargées de troncs d’arbres. Les trafiquants et convoyeurs ont tous pris la poudre d’escampette, laissant derrière eux du matériel de coupe de bois. Ce sont entre autres des scies et des tronçonneuses, qui ont été remises aux hommes en bleu. Face à la presse, les populations de ces contrées ont réaffirmé leur engagement et leur ferme détermination à en découdre avec les ennemis de la forêt dans cette partie du pays.
EL HADJI MAEL COLY