Kédougou : Réforme foncière, les attentes des agriculteurs et des éleveurs sont déclinées

Les concertations offrent aux différents acteurs l’occasion de poser leurs préoccupations afin qu’elles soient mieux prises en compte dans le processus de la réforme foncière à travers la loi d’Orientation Agro Sylvio Pastorale (LOASP), agriculteurs et éleveurs.
La Loi d’Orientation Agro Sylvio Pastorale (LOASP) pose comme principes pour la future loi, la protection des droits d’exploitation des acteurs ruraux et des droits fonciers des communautés rurales, la cessibilité encadrée de la terre pour permettre une mobilité foncière favorisant la création d’exploitations plus viables, la transmissibilité successorale des terres pour encourager l’investissement durable dans l’exploitation familiale et l’utilisation de la terre comme garantie pour l’obtention du crédit.
La loi d’Orientation Agro Sylvio Pastorale (LOASP) se fixe comme objectifs la sécurisation foncière des exploitations agricoles des personnes et des collectivités locales, l’incitation à l’investissement privé dans l’agriculture des exploitations plus viables, la dotation de l’Etat et des collectivités locales en ressources financières à travers la gestion des ressources foncières, l’allègement des contraintes foncières au développement agricole rural et industriel.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com