Kédougou : L’ong World Vision inonde la région en vélos et équipements scolaires

La Cérémonie de remise de ces équipements s’est déroulée ce mercredi 14 octobre 2015 à l’auberge Thomas Sankara de Kédougou en présence des différents acteurs de l’école.
31 ordinateurs ,100 vélos, 580 kits scolaires et 44 coins lettrés, 23 motos. C’est le lot d’équipements que l’ong World Vision vient de mettre à la disposition des écoles, des élèves et des CODEC de la région de Kédougou.
Selon le coordonnateur du partenariat, cette étape est le couronnement d’un processus assez long entamé en avril et mars 2014 suite à la mise en œuvre et au partage des résultats des évaluations à travers des foras communautaires.
« Des manquements ont été constatés à plusieurs niveaux. Il fallait donc, équiper davantage les écoles en coins lettrés pour améliorer les performances en lecture, faciliter l’encadrement en rapprochant les formateurs des cibles à former, accompagner les élèves en situation de vulnérabilité. 2015 est une année de consolidation et de renforcement de l’équipement. Il y a 44 coins lettrés à mettre dans les écoles, 23 motos pour les CODEC, 580 kits scolaires, 31 ordinateurs à la disposition des écoles Pour la mise en place des observatoires de la vulnérabilité en milieu scolaire, 20 écoles ont été identifiées » a précisé M Papa Daouda Diop, le coordonnateur du partenariat.
Améliorer la qualité des apprentissages
Il faut dire que cet appui est une résultante d’un partenariat fécond de l’ong World Vision avec l’Inspection d’Académie (IA) de Kédougou, un partenariat formalisé par un protocole d’accord.
« C’est ce qui a permis d’identifier les enfants vulnérables, d’appuyer les présidents de CODEC. Des coins de lecture ont été mis en place pour améliorer la qualité de l’Education. Ce qui est visé, c’est l’effet de ce que nous donnons. La collaboration doit nous aider à faire évoluer les résultats. Notre souhait c’est améliorer la qualité des apprentissages. Nous allons évaluer tout le partenariat pour voir ce qui a marché et quels aspects, il faut améliorer » a indiqué M Mamadou Diouf, le program manager du sous- bureau de world vision à Kédougou.
Sans World vision, l’école serait « perdue » à Kédougou
Ce geste hautement symbolique de l’ong World Vision visant à encourager les élèves à aller et à rester à l’école a été salué à sa juste valeur par les différents acteurs de l’Education.
« World vision est une chance pour l’Education à Kédougou. Sans World vision, je me demande ce que serait l’Education à Kédougou. On n’ignore pas les limites de l’Etat par rapport à l’accompagnement à la formation, l’équipement et à la logistique » a témoigné M Bou Fall, inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou.
Les résultats doivent suivre
Il reviendra à la charge pour exhorter les différents acteurs à continuer à œuvrer dans le sens de traduire cet accompagnement en résultats.
« Cet accompagnement doit se transformer en résultats. Les résultats ne sont pas encore bons. Nous devons en tirer les leçons. Nous devons nous asseoir autour d’une table pour voir comment transformer l’accompagnement en résultats. Il faut faire ailleurs pour savoir la chance que nous avons. Il n’y a aucune excuse pour ne pas faire mieux que les autres. C’est une introspection, un engagement qu’il faut faire » a confié M Bou Fall, inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou.
Une séance de remise symbolique de l’équipement a mis un terme à la cérémonie. Dans l’après-midi, un pot a été offert à l’honneur de Mamadou Diouf qui était jusque-là à Kédougou, le « program manager » du sous- bureau de world vision suite à son affectation. Il est remplacé par Martial Ndione.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com