Kédougou : Les rudiments de la rédaction administrative expliqués aux Directeurs d’écoles

M Bou Fall, l’inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou a profité de la réunion bilan de l’année scolaire 2014-2015 tenue ce 29 juillet 2015 avec Directeurs pour leur donner quelques notions élémentaires sur la rédaction administrative .
Jusque là, beaucoup d’enseignants envoyaient leurs correspondances administratives à la hiérarchie sans respecter certaines normes de la rédaction administrative. La plupart des demandes étaient rédigées sur des feuilles volantes, l’écriture mal soignée…
Un quart d’heure de formation
Raison suffisante pour que M Bou Fall, l’inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou profite de cette dernière réunion avec les Directeurs d’écoles pour tirer la sonnette d’alarme.
« La façon dont les correspondances administratives nous sont adressées n’est pas la meilleures. Cela ne peut plus continuer. Le contenu et la forme d’une lettre administrative révèlent la personnalité de l’individu. Le contenu vous condamne parfois .Vouloir, évoquer tous les agissements d’un adjoint, même passés dans une seule lettre vous condamne parfois. Une lettre doit avoir un seul objet, il faut se limiter à une page au format A4.L’entête occupe le quart supérieur de la page, Le corps de la lettre occupe la moitié supérieure de la page, N’abusez pas de la segmentation en paragraphes et il ne faut pas écrire sur n’importe quelle feuille » a-t-il conseillé
Cette communication d’une durée d’environ un quart d’heure a été appréciée à sa juste valeur par les Directeurs.
« Nous sommes satisfaits de cette belle initiative. Cela nous permettra d’améliorer la forme de nos correspondances administratives. L’enseignant n’est pas n’importe qui. En toute chose, il doit montrer le bon exemple. » a témoigné M Danfakha dit Boniék.
Par ailleurs,l’inspecteur de l’Education et de la formation de Kédougou a promis d’organiser dans un futur une session plus large de renforcement de capacités des Directeurs d’écoles et enseignants craie en mains sur la rédaction administrative.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com