Kédougou : Les ados outillés sur les concepts de Droits humains et de citoyenneté

L’Observatoire Décentralisé des Droits de l’Homme (ODDH) a organisé ce mercredi 15 juillet 2015 un panel sur « Droits Humains et Citoyenneté » au profit des membres de Clubs d’Education Citoyenne et des Droits Humains.
Ce panel a eu pour cadre la salle informatique de l’école Ibrahima Danfakha de Kédougou. Durant 3 h d’horloge, l’animatrice du jour, Mme Camara née Sadio Diouara, secrétaire au Centre Régional d’Orientation Scolaire et Professionnelle a abordé le thème sous l’aspect de clarification conceptuelle « de droits humains, convention, droits économiques et sociaux , droits civils et politiques, citoyenneté » puis par un rappel historique des Droits humains.
Une fenêtre ouverte sur les maux de la société
Cela a abouti à un débat fructueux entre les différents participants sur le thème à travers de pertinentes contributions. Leurs principales interventions ont porté sur le viol du droit à l’expression, la perte des valeurs africaines, le manque de respect vis à vis des parents et vice-versa, l’acculturation entre autres… Cependant, ils ont préconisé comme solutions à ces maux, la communication pour le changement de comportements, la mise en œuvre des devoirs, la promotion et le respect des valeurs culturelles africaines mais aussi l’ouverture raisonnée vers les autres cultures entre autres.
Ce panel, un haut lieu d’échanges et de partages
« Je trouve que ces genres de rencontres sont intéressantes car elles permettent aux ados et aux jeunes de s’exprimer librement sur certains. Cela nous a permis d’échanger nos idées. C’est très important de donner la parole aux jeunes, aux ados et aux enfants pour qu’ils puissent s’exprimer leurs idées. J’ai compris que ce n’est pas normal pour un parent de frapper son enfant à tort ou à raison » a témoigné Mlle Adja Coumba Cissé.
En choisissant ce thème « Droits Humains et Citoyenneté » et en misant sur les membres de Clubs d’Education Citoyenne et des Droits Humains, les organisateurs de ce panel ne sont pas trompés de cible.
« Il s’agit à travers cet atelier d’amener les participants à s’approprier les rudiments des Droits Humains et de la citoyenneté. Avec ces concepts et notions élémentaires, cette jeune génération aura des armes pour participer à la vulgarisation des Droits humains auprès de leurs pairs et auprès de leur entourage. C’est un combat de longue haleine, c’est pourquoi, il est important de préparer progressivement la relève. On a fait du chemin, mais il reste encore beaucoup à faire » a souligné M Mor Khouma, le coordonnateur de l’Observatoire Décentralisé des Droits Humains à Kédougou.
Il faut dire que d’autres sessions de renforcement de capacités sont également prévues les jours à venir pour permettre aux membres de Clubs d’Education Citoyenne et des Droits Humains d’avoir les outils nécessaires pour être beaucoup plus opérationnels sur le terrain.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com