Kédougou : Le projet usaid /Yaajeende lance la journée régionale des produits bio

Les acteurs de l’économie (éleveurs, agriculteurs, transformatrices) et autorités locales ont procédé ce mercredi 16 Décembre 2015 au lancement de la journée de promotion des produits bio fortifiés et nutritionnels. La cérémonie officielle d’ouverture de cette journée à été présidée par M Lessény Sy, président du conseil départemental de Kédougou.
Les organisateurs ont porté leur choix sur la place publique Léopold Sédar Senghor pour abriter cette journée de présentation des produits bio fortifiés et nutritionnels. Ainsi, les principaux collaborateurs du projet ont-ils profité de cette occasion pour faire montre de leur savoir-faire dans la prise en charge des problèmes nutritionnels des communautés.
« Nous sommes 138 Volontaires de Nutrition Communautaire (VNC) dans la région de Kédougou. Nous travaillons dans l’amélioration du statut nutritionnel des enfants de moins de 5 ans et des femmes en âge de la procréation. Les groupes Debbo Gallé travaillent dans le maraichage nutritionnel, la transformation, la fortification et la production de farine enrichie. Nous faisons de l’Information Education et Communication(IEC) à travers la promotion des bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement. Nous remercions le projet usaid/Yaajeende et tous les projets partenaires intervenant dans la région de Kédougou » a témoigné Mme Adama Barry, la présidente du gie des Volontaires de Nutrition Communautaire (VNC).
Force est de reconnaitre que le projet usaid/Yaajeende a également accompagné les ménages dans la promotion de l’élevage à cycle court leur permettant de faire face à la pauvreté. C’est pourquoi, le président du conseil départemental de Kédougou a salué ces actions du projet usaid yaadjeende contribuant à l’amélioration de la qualité de l’alimentation des populations.
« C’est un honneur pour moi de participer à cette journée de lancement des produits bio fortifiés. Notre combat c’est de relever le niveau de malnutrition des couches les plus vulnérables de la population. Je ne doute point de la réussite de ce projet. Je félicite les femmes pour leur engagement et le projet usaid/yaajeende pour ses belles réalisations. Le principal défi que notre pays doit relever c’est le défi de la sécurité alimentaire. Yaajeende est sur le bon chemin» a souligné M Lessény Sy, président du conseil départemental de Kédougou
Il faut dire que cette édition n’est que le point de départ d’une vaste caravane de sensibilisation pour montrer aux couches les plus vulnérables.
« Il est possible de développer une agriculture « intelligente » à même de permettre de faire face à la malnutrition. Cette démarche entre dans le cadre global de l’atteinte des objectifs sur la réduction de la Prévalence du retard de croissance, la Prévalence de l’insuffisance pondérale et la prévalence de l’émaciation des enfants de moins de 5 ans » a indiqué Modou Marie Diagne, le coordonnateur du projet Usaid/yaajeende à Kédougou.
Une visite guidée des stands et une séance de dégustations ont permis aux participants de se rendre compte de l’évidence des propos du coordonnateur régional du projet usaid yaajeende. Il est possible de se nourrir essentiellement de produits bio fortifiés et nutritionnels. Les participants à la séance de dégustation ne vous diront pas le contraire.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com