Kédougou : La SODEFITEX fait le bilan national de la campagne écoulée 2014

La SODEFITEX et les producteurs viennent de procéder à l’évaluation de la campagne cotonnière 2014.La cérémonie officielle a été présidée par Samba Adolphe Sidibé, adjoint au préfet du département de Kédougou.
Ce week-end, les différents acteurs de la filière coton se sont retrouvés dans le somptueux cadre du village communautaire de Bandafassi, localité située à 15km de Kédougou pour procéder à l’évaluation de la campagne agricole écoulée. En prélude de cette journée-bilan, au total 172 réunions ont été tenues à plusieurs niveaux entre les différents acteurs de la filière coton.
Les bonnes pratiques valorisées
Bien que la pluviométrie ait handicapé le plan de campagne 2014-2015, la SODEFITEX et ses différents partenaires ont su valoriser et magnifier la mise en œuvre de certaines bonnes pratiques.
« Il y a eu une excellente qualité des intrants, l’appui constant de l’Etat pour la subvention du prix d’achat du coton graine et des intrants, une excellente communication entre les agriculteurs la Fédération Nationale des Producteurs de Coton(FNPC) et la SODEFITEX. Des réunions régulières ont été tenues entre les différents niveaux » a indiqué Hamed Bachir Diop, le Directeur général de la SODEFITEX.
Cependant les producteurs restent encore peu satisfaits par rapport à la résolution de certains problèmes. Il s’agit de la préservation des cultures contre la divagation des animaux et l’application sans complaisance de la réglementation, la subvention en matériel agricole, la prise en charge de la question de la fertilité des sols, la mise en place précoce des intrants, le maintien du prix au producteur et de celui des intrants agricoles mais surtout de leur annonce précoce. Il faut ajouter la lancinante question du trafic d’intrants.
De mauvaises pratiques à éradiquer
Il faut lutter contre le trafic des intrants en traquant solidairement (FNPC, SODEFITEX, services de l’Etat sans discontinuer.) car c’est une petite minorité qui met en péril la filière. La fertilisation tardive et le sous dosage des d’intrants, l’enrôlement d’agriculteurs contractuels non professionnels voire détourneurs d’intrants par complaisance, la baisse de vigilance par rapport à la contamination du coton et l’accumulation des arriérées de crédit constituent également autant de faits qui portent atteinte au développement de la filière.
Face à tous ces obstacles, la SODEFITEX continue ses efforts auprès des producteurs et de leurs communautés. Elle vient de relever le défi de la certification sécurité environnement OHSAS 18001 et ISO 14001 du complexe agro industriel de Vélingara certifiée ISO 9001 depuis 2005.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Sincèrement Bachir DIOP doit quitter la SODEFITEX. Cela fait 25 ans qu ‘il est a la tète de cette structure et aucun resultat probant et toujours les mêmes prétextes (pluie , les intrarnts…). Bachir doit partir et du sang neuf doit être injecté.

Les commentaires sont fermés.