Kédougou: la société civile vulgarise le 1er rapport de l’ITIE aux communautés

Dans le cadre de la dissémination du premier rapport de l’ITIE, la coalition publiez ce que vous payez Kédougou a organisé deux mobilisations sociales à Sabodala et Saraya pour attirer l’attention sur leurs préoccupations.
Ces samedi 26 et Dimanche 27 décembre 2015, la coalition régionale « Publiez ce que vous payez (PCQVP) Kédougou » a tenu deux mobilisations sociales. La première le Samedi à Sabodala et la seconde à Saraya ce Dimanche. Ces mobilisations constituent un échange entre la coalition PCQVP et les communautés sur ce que l’adhésion du Sénégal à l’ITIE peut impacter sur le développement local.
Les communautés accueillent avec intérêt le rapport de l’ITIE
Dans son discours d’accueil, Gassamo Dembélé le maire de la commune de Saraya a exprimé toute sa satisfaction sur l’organisation de ces journées de mobilisation. Selon lui, la transparence dans la gestion minière permettrait aux populations de mieux bénéficier du fonds social minier. « Rien ne peut être fait sans transparence. Si les populations sont informées sur toutes les retombées de l’exploitation minière, elles pourront réclamer ce qui leur revient de droit. A notre niveau, notre gouvernance serait plus juste si nos communautés voyaient tout ce que les sociétés donnent comme appui. Grâce à l’ITIE, nous profiterons mieux du fonds social minier » a-t-il souligné.
La troupe de Jean Salif Diallo a interprété un sketch pour résumer l’importance de l’adhésion du Sénégal à l’ITIE. Il a présenté la « transparence » entre les différents rapports « entre l’Etat et les sociétés, l’Etat et les communauté, entre les sociétés et les communautés mais également entre les communautés, les société et l’Etat ».
Sénégal fait un pas vers la transparence dans la gestion minière
Dans son allocution, Tabara Cissokho Dembélé, la présidente de la coalition régionale PCQVP a rappelé le processus qui a conduit à l’élaboration du premier rapport de l’ITIE. «En 2013 le Sénégal a été déclaré comme pays candidat après avoir pris l’engagement en 2012 d’adhérer à l’ITIE. Le président avait pris l’engagement de faire de la gouvernance vertueuse et sobre un sacerdoce. Le Sénégal est en bonne route vers un pays conforme. Pour en arriver là des actes forts ont été posés. Il s’agit surtout du groupe multi partite ou Comité national ITIE. Au sein de ce groupe les représentants des entreprises privées tout comme les agents de l’administration et notre coalition. Il nous est dès lors permis de mettre en relief ce formidable travail et de les féliciter tout en les exhortant à continuer dans cette lancée » a-t-elle déclaré.
Pour sa part, Boubacar Tamba, chargé de communication du comité national ITIE a présenté quelques points du rapport. « L’Etat candidat présente son rapport. Le rapport doit être fidèle et prendre en considération tout ce qui entre dans le cadre de la gestion minière. Un second rapport est envoyé par les entreprises privées. Ce rapport oblige l’Etat à publier tous les financements issus des entreprises. Cela permettra à la société civile et à toute la population de contrôler l’action de l’Etat. Donc ce processus permettra d’aboutir à une plus grande transparence dans la gestion minière » a-t-il expliqué.
En plus de poser des questions et faire quelques suggestions, les populations participantes ont apprécié à sa juste valeur cette initiative de la coalition PCQVP. A Saraya comme à Sabodala la mobilisation a été très forte et les participants ont participé activement.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com