Kédougou : La première phase du projet centre Nafaa de Dindéfélo réalisée

Les femmes de la commune rurale de Dindéfélo viennent de boucler la première phase de leur projet centre Nafaa, une initiative réalisée par Boye Souaré, un natif de la zone, immigré en France.
Elles sont nombreuses ces femmes de la commune rurale de Dindéfélo (Dindéfélo, Ségou, Madina Bousra, Afia, Dian Welly, Thianghé entre autres) à faire le déplacement pour prendre part à cette première étape du projet de formation des femmes en teinture, dénommé projet centre Nafaa de Dindéfélo.
Motivées, cinq jours durant, les participantes à cette session de renforcement de capacités ont bénéficié des expériences et du savoir-faire de Mme Amy Sidibé, dans le domaine de la teinture.
« Je suis très satisfaite de l’engagement, de la motivation des participantes et de leur volonté à apprendre. Au début, elles ne croyaient pas que ce projet allait se réaliser. Cette formation est une clé pour permettre à ces femmes de s’autonomiser. Si elles tiennent à bras le corps les connaissances tirées de cette formation, elles verront les résultats » a indiqué Mme Sy née Amy Sidibé, la formatrice.
En cinq jours, de travail, les femmes ont teint une multitude de tissus de différentes couleurs. Pour manifester leur joie, les participantes ont esquissé quelques pas de danse accompagnant la musique entonnée par une sono affrétée pour les circonstances.
« Je suis très content, satisfait de l’organisation de ces braves dames. C’est seulement leur motivation qui m’intéressait. J’ai senti qu’elles étaient très engagées à lutter contre la pauvreté d’elles même. C’est pourquoi, j’ai jugé nécessaire de venir à leur secours .Il y aura un suivi pour cette formation et d’autres projets seront élaborés pour accompagner davantage les femmes dans la transformation du pain de singe, du fonio entre autres. Et je serai toujours disposé à les accompagner au niveau local et à l’étranger » s’est engagé M Boye Souaré.
Selon Fatoumata Tounkara, ce geste est très important pour les femmes de la commune de Dindéfélo. Cependant, il faudrait que d’autres partenaires viennent soutenir M Boye Souaré dans ses actions afin que les femmes puissent trouver des marchés pour écouler leurs produits.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com