Kédougou : Création d’actifs productifs, USAID Yaajeende dote 80 familles vulnérables

Le place Léopold Sédar Senghor de Kédougou a abrité ce dimanche, une cérémonie de remise d’actifs productifs à 80 familles vulnérables de la commune de Kédougou. Une activité réalisée dans le cadre du matching fund du programme USAID /Yaajeende.

Après les communes de Dakatély et Dimboli, c’est au tour de la commune de Kédougou d’abriter la cérémonie de passage du don ou « création d’actifs productifs » au profit de 80 familles vulnérables. Pour rendre possible cette activité l’Association KEOH et son partenaire stratégique Actionaid Sénégal ont contribué à hauteur de 1 250 000 FCFA pour soutenir la commune de Kédougou dans la mobilisation de sa contrepartie de 3 millions de FCFA. De l’autre côté, le programme USAID/ Yaajeende a mobilisé 3 millions en guise de subvention.

Sory Sylla, le président de l’Amitié des Aveugles de Kédougou a remercié le peuple américain, KEOH, Actionaid, le maire de la commune de Kédougou et son équipe non sans évoquer les problèmes que vivaient les personnes vulnérables.

« Nous remercions le peuple américain pour ce geste. Nous avions de sérieux problèmes pour avoir un mouton de Tabaski. A travers ce geste, on nous donne une occasion d’élever les moutons. Les handicapés sont une couche vulnérable. Nous nous engageons à bien entretenir ces animaux afin de bien respecter la chaine de solidarité » a-t-il témoigné.

Pour illustrer ces propos, la troupe artistique et culturelle de l’Amitié des aveugles du Sénégal a gratifié le public d’une belle prestation théâtrale. Il faut dire que cette activité entre dans droite ligne avec la politique du ministre de l’élevage consistant à la promotion de l’élevage pour assurer l’autosuffisance en moutons de tabaski.

Ainsi, M Dialiba Tandian, le manager principal de KEOH a salué l’ouverture d’esprit de ses partenaires

«Nous avons compris qu’en mettant nos moyens ensemble, nous toucherons beaucoup plus de cibles. Nous ne pouvons plus continuer à travailler isolement. Il était difficile pour les communes de mobiliser à elles seules la contribution de 3 millions de FCFA. Nous sommes encore disposés à continuer cette collaboration » a-t-il indiqué.

Ces fonds mobilisés ont permis à l’achat de 60 chèvres, 4 béliers, 80 brebis et 60 poules pour appuyer 80 familles démunies dont les personnes vivant avec un handicap.

« Le matching fund vise à faire participer activement les communes et leurs partenaires à la prise en charge du financement des activités dites prioritaires par lesdites communes. A travers cette chaine de solidarité, il s’agit d’appuyer les couches vulnérables. Nous saluons ici l’engagement des élus locaux de Kédougou qui se sont appropriés de ce projet. La création d’actifs productifs pour les couches vulnérables est le fruit de cet engagement » a précisé M Modou Marie Diagne, coordonnateur du projet Usaid/Yaajeende.

Mamadou Abdoulaye Mbow, chef de service régional de l’Action Sociale par ailleurs représentant du préfet du Département de Kédougou a manifesté tout l’engagement de l’Administration à accompagner cette initiative qui concourt à l’autonomisation des personnes vulnérables,

A travers la voix de Mme Astou Diagne Cissé,1ère adjointe au Maire de Kédougou, le Conseil municipal de Kédougou va continuer à œuvrer pour la satisfaction des principales préoccupations des populations notamment des couches vulnérables.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com