Jubanti Sénégal appelle au boycott du Référendum du 20 mars 2016

Le président de l’Apr a décidé d’organiser la présidentielle en 2019 reniant ainsi à sa parole. Il a pris comme prétexte l’avis du Conseil Constitutionnel. Nous dénonçons la politisation des Institutions, après l’instrumentalisation de la justice. Le Conseil constitutionnel qui est un garant de l’Etat de droit au Sénégal s’est laissé manipuler.
Le président de l’Apr vient de poser les jalons annonciateurs d’une crise électorale avec un Conseil constitutionnel qui a posé un acte politique en rendant un avis confidentiel pour la première fois de son histoire. Demain, on peut légitimement soupçonner le Conseil constitutionnel de partialité.
Pour nous, la décision du président de l’Apr de prolonger son mandant jusqu’en 2019, est un Coup d’Etat. Il s’est opposé à la volonté de son peuple qui a souhaité que le mandat en cours soit réduit. Cette reculade du président de l’Apr repose avec acuité le débat sur la place de la morale dans la pratique politique au Sénégal. Il est temps qu’on reparte sur de nouvelles bases, tout reprendre pour un NOUVEAU DEPART. Le Sénégal n’a pas un problème d’Institution, nous avons plutôt un problème d’Homme.
JUBANTI SENEGAL appelle le Peuple sénégalais au boycott du référendum du dimanche 20 mars 2016.
JUBANTI SENEGAL organisera une manifestation nationale les jours qui viennent à Dakar pour permettre au Peuple de s’exprimer librement sur la question du mandat.
JUBANTI SENEGAL ne reconnaitra plus Macky SALL comme Chef de l’Etat, à partir de février 2017. La Présidence de la République du Sénégal sera déclarée vacante à partir du 01 mars 2017. LE COORDONNATEUR MOUTH BANE