Il viole une fillette de 8 ans et tente de la tuer…Il prend 15 ans de taule

Le Tribunal de grande instance de Diourbel a condamné Thierno Niang à une peine de 15 ans de travaux forcés. Il est poursuivi pour les délits de coups et blessures et tentative de meurtre sur la personne de Bineta Dia, une jeune fille âgée de 8 ans au moment des faits. A la barre, la victime déclare que c’est Thierno Niang «qui m’a trouvé devant notre maison au moment où je jouais avec ma copine Magatte Mbaye. Il m’a demandé de le suivre et il m’a conduit dans un bâtiment en construction. Il m’a déshabillé et a abusé de moi. Après cela, il m’a envoyé des briques au front et je me suis évanoui», a-t-elle soutenu les larmes aux yeux. Des propos confirmés par sa copine Magatte Mbaye.

Les faits remontent au 16 aout 2013 à Ngouye Mbinde où des femmes qui revenaient d’une cérémonie ont trouvé la jeune fille recouverte de sable et d’herbe. Ainsi, ils ont alertés les sapeurs-pompiers qui se sont déplacés sur les lieux pour transporter cette jeune fille à l’hôpital Ndamatou. L’accusé a nié les faits qui lui sont reprochés. Le procureur de la République a, dans sa plaidoirie, relevé qu’un crime n’est jamais parfait. La thèse de cabale ne peut prospérer. Aussi, il n’y a aucune preuve qui atteste comme le père de la victime, Alla Dia lui devait une somme de 50.000 F Cfa comme l’a soutenu l’accusé à la barre. Il est établit qu’il y a une agression avec une attente à la pudeur avec la violence sur une mineure de moins de 13 ans. Il y a également un homicide volontaire avec comme arme utilisée des briques de ciments.

Selon lui, les faits pour lesquels Thierno Niang comparaissaient devant la barre du tribunal sont constants. C’est pourquoi, il a demandé au tribunal de le condamner à 20 ans de travaux forcés. L’avocat de la défense, Me Djibril Diallo, a déclaré que les parents de la victime varient dans leurs déclarations: il n’y a pas de preuve crédible. La personne suspecte dans cette affaire est Modou Ngom qui a été le premier à informer les parents de la victime sur cette affaire. Il n’y a pas de certificat médical qui peut attester la thèse d’un viol. Il a renvoyé à la sagesse du tribunal. Finalement, Thierno Niang a été déclaré coupable de coups et blessures et tentative de meurtre. Il a été condamné à 15 ans de Travaux forcés.