Il trouve plus de 300 milliards pour les DAC…Mais le Sénégal l’oublie

Il est ancien député du PS et aujourd’hui, Expert facilitateur du partenariat Inde-Afrique. Pape Ndiamé Sène est très réputé pour son carnet d’adresse. Et c’est lui qui a été à l’origine d’une étude sur le développement agricole du Sénégal qui a donné naissance aux DAC (Domaines Agricoles communautaires) qui se développent un peu partout au Sénégal…

« Dans le cadre de mes activités de Consultant, j’avais introduit au mois de Septembre 2012, auprès de M. Benoît Sambou Ministre de l’Agriculture, une étude dénommée, « Adama » réalisée par des experts israéliens sur le développement agricole du Sénégal et basée sur le modèle Moshar israélien…Elle avait servi à élaborer le projet des DACS : domaines agricoles communautaires. »

Mais l’homme Pape Ndiamé Sène, avec ses relations, a monté un dossier pour le fincement des DACà hauteur de 500 millions de dollars…Et il avait trouvé ce financement avec des partenaires Coréens…

Mieux il a introduit Monsieur Jean Pierre Senghor, le coordonnateur national du Programme des Domaines Agricoles communautaires (Prodac) auprès de son partenaire comme le montre la photo (Mr Senghor est derrière Mr pape Ndiamé Sène).

Et l’ancien député a fait les précisions suivantes sur son implication dans la recherche du financement des DAC :

  • Introduction de M. Jean Pierre Senghor en Israël auprès d’un de mes partenaires : EMA Systems dont les experts (Seniors) ont réalisé les études des sols à Keur Momar Sarr, Keur Samba Kane et SEFA.
  • Introduction de M. Jean Pierre Senghor à Séoul auprès de mon partenaire Doug Hyung Global Limited. Signature en ma présence d’un 1er MOU avec le chairman M. HAHN Tony de Doug Hyung Global pour 500 Millions de dollars.
  • Signature d’un 2ème MOU du même montant le 17 Novembre 2014 entre M. Mame Mbaye Niang Ministre de la Jeunesse et M. Jong Hahn, chairman de Dong Hyung Global en présence de M. Mouhamadou Moctar Cissé Directeur de Cabinet de Son Excellence M. le Président de la République.

Mais à la suite de tout cela, Mr Pape ndiamé Sène a été écarté comme s’il n’avait jamais existé et pourtant c’est lui qui a été à l’origine de tout. Et même le partanaire financier était surpris de ne plus le voir dans la délégation du Sénégal :

« Je ne faisais pas partie de la délégation à la grande surprise de M. Roger Woodhul Président du groupe Dong Hyung basé à San Diego (USA). »

Et depuis qu’il a été écarté, le Sénégal n’est pas encore en possession de ces financements pour manque d’efficacité auprès des partenaires. Et Pape Ndiamé Sène de faire les remarques suivantes :

  • Ce financement aurait dû être mobilisé depuis un an s’il n’y avait pas de lenteurs administratives au Sénégal.
  • Ce montant de 500 Millions de dollars est destiné en partie (200 Millions de dollars – montant à vérifier pour les DACS) et le reliquat 300 Millions de dollars pourrait servir à financer des projets sélectionnés par les Autorités sénégalaises – suggestion que j’avais faîte en son temps.
  • Le Président du Groupe IGC a adressé une lettre aux Autorités (voir lettre) pour solliciter une invitation pour lui-même et trois autres membres de sa délégation pour visiter le Sénégal à partir du 17 Avril e vu de finaliser ce projet avec des conditions de prêt à taux concessionnel avec une garantie de l’Etat.

Pend Sow pour xibaaru.com