Il demande 500 millions au petit-fils de Baye Niass qui le traite de « terroriste »

L’imam Amath Lô poursuit un petit-fils de Baye Niass, Cheikh Ahmed Niasse, devant le Tribunal régional hors classe de Dakar. Dans la citation à comparaître présentée au conseil de l’imam, Me Bamba Cissé, le petit-fils de Baye Niass est accusé d’avoir soutenu sur le plateau de la «Rdv» que l’imam Amath Lô fait partie des sept personnalités qui forment les Djihadistes et est sur la short-list du Fbi. Au cours de cette émission, il a également déclaré que la formation de wahhabisme de l’imam Lô, le prédestinait à haïr les «tarikha». En somme, il a indiqué que c’est ce qui explique la haine qu’il nourrit contre Baye Niasse, Cheikh Ahmadou Bamba et El Hadj Malick Sy. C’est donc pourquoi, l’imam Lô l’a cité à comparaître. Les deux hommes se sont retrouvés, hier, nez à nez au tribunal.
Pour laver son honneur, l’imam Lô a donc cité Niass à comparaitre pour diffamation et atteinte à son honorabilité, incitation à la haine et lui réclame 500 millions de F Cfa. Appelée, hier, l’affaire a été renvoyée au 11 août prochain pour les plaidoiries. Mais déjà, les deux camps étaient venus avec leurs souteneurs et des avocats se sont constitués à tout-va. Si Me Bamba Cissé conseille imam Lô, Me El Hadji Diouf est l’avocat du petit-fils de Baye Niass. C’est dire que ça va barder… Surtout que d’autres ténors du barreau promettent de se constituer.