Human Right Watch lâche Idriss DEBY qui risque un mandat d’arrêt international

Idriss DEBY Chef de guerre, ancien Chef de la Sécurité, ancien CEMGA, principal responsable du « Septembre noir » en 1984. Il risque l’inculpation dès la reprise du procès selon un magistrat. L’Afrique suit ce qui se passe à Dakar et les magistrats ne souhaitent pas voir leur crédibilité entachée par l’absence de DEBY. Human Right Watch a annoncé les couleurs par la voix de son Conseiller juridique. Un mandat d’arrêt international serait en gestation. D’ailleurs, des témoins Tchadiens, venus participer au procès, auraient tenu des réunions secrètes avec des avocats pour voir les possibilités de citer DEBY en plein procès pour ensuite le poursuivre. C’est dans ce contexte qu’il sera inculpé avant le lancement d’un mandat d’arrêt contre lui.